Accueil > Protégez Votre Vie Privée > Solutions > Navigation Confidentielle > Brave : Mode de Navigation Super Privé avec Tor

Brave : Mode de Navigation Super Privé avec Tor

  • par

Brave, le navigateur qui bloque les traceurs d’empreinte numérique et les publicités, propose une option de navigation privée augmentée par la technologie du projet Tor pour empêcher les sites Web de vous suivre en ligne. L’intégration de la technologie Tor par Brave confirme la tendance croissante des navigateurs alternatifs et sécurisés pour nous protéger des fouineurs et des espions en ligne.

Mais comment naviguer en mode super privé avec Tor ?

Dans quelle mesure une fenêtre privée est-elle sûre ?

Les sites Web peuvent connaître votre adresse IP lorsque vous les visitez, même dans une fenêtre privée. En réalité, vous le savez, la navigation privée ne vous rend pas anonyme sur internet.

Votre FAI, employeur, ou les sites eux-mêmes peuvent toujours obtenir des informations sur les pages que vous visitez. La navigation privée n’offre par ailleurs pas de protection contre les logiciels enregistreurs de frappe ou les logiciels espions susceptibles d’être installés sur votre ordinateur.

Aujourd’hui, même en ouvrant une fenêtre de navigation privée “standard”, sans VPN, sans proxy ou sans l’utilisation du réseau Tor, n’importe qui cherchant à voir votre adresse IP peut y parvenir assez facilement. En revanche, en utilisant le réseau Tor, vous déguisez votre identité en déplaçant votre trafic sur différents serveurs Tor, et en chiffrant ce trafic pour qu’il ne soit pas tracé jusqu’à vous. Si quelqu’un essaie de remonter votre navigation, la seule chose qu’il verra sera le trafic provenant de nœuds aléatoires sur le réseau Tor, plutôt que votre ordinateur.

À partir de votre adresse IP, les sites peuvent souvent savoir où vous êtes, typiquement votre ville et parfois même votre emplacement plus précis. Les sites savent également tout ce que vous leur fournissez spécifiquement, comme les termes de recherche ou les champs de saisie. Si vous vous connectez à un compte, le site saura que vous êtes le propriétaire de celui-ci. Lorsque vous serez déconnecté et fermerez votre fenêtre privée, votre navigateur aura tout oublié, mais pas les sites que vous avez visités.

Bien que la mission des navigateurs alternatifs et sécurisés comme Firefox et Brave soit de vous rendre difficile à suivre en ligne, les sites peuvent se souvenir de vous par votre adresse IP (et d’autres moyens de reconnaître votre appareil) et rapprocher toutes vos informations de navigation dans une fenêtre privée avec votre autre trafic réalisé dans des fenêtres de navigation “standard”.

Qu’est-ce qu’une fenêtre privée avec Tor ?

Tor et son navigateur basé sur Firefox de Mozilla utilise une technologie appelée routage en oignon qui sépare votre ordinateur du site web avec lequel il communique en envoyant du trafic réseau via trois serveurs intermédiaires. Cela empêche les sites Web d’enregistrer quoi que ce soit à votre sujet, y compris l’adresse Internet de votre ordinateur.

Alors que le navigateur Tor peut apparaître un peu austère au néophyte et manquer de convivialité, le mode de “Navigation Super Privée” basé sur le réseau Tor par Brave est clair et déconcertant de facilité à mettre en œuvre, sans sortir de votre navigateur préféré.

Capture d'écran d'une fenêtre de navigation privée Brave avec Tor
Fenêtre de navigation privée Brave avec Tor

Dans le Menu principal en haut à droite, cliquer sur Nouvelle fenêtre privée avec Tor. Une nouvelle fenêtre sombre s’ouvre, vous n’avez plus qu’à naviguer comme à votre habitude.

Capture d'écran Menu Navigation Privée Brave
Accès Navigation Privée Brave

Vous pouvez aussi tester votre adresse IP avec https://ipleak.net et vous rendre compte par vous-même que l’adresse IP de votre FAI a changé pour celle d’un nœud Tor.

Lorsque vous êtes dans une fenêtre privée avec Tor, Brave ne se connecte pas directement à un site web comme d’habitude. Au lieu de cela, vous vous connectez à une chaîne de trois ordinateurs différents dans le réseau Tor, l’un après l’autre, et seulement ensuite au site Web que vous visitez.

Entre ces trois ordinateurs Tor, un seul sait d’où vient vraiment votre connexion et un seul sait où elle va. Et ces deux-là ne se parlent même pas parce qu’il y a un autre ordinateur au milieu !

Tor affecte-t-il les performances de mon navigateur ?

Du point de vue des sites Web que vous visitez, votre connexion provient d’un ordinateur Tor (les sites ignorent votre adresse IP réelle). En revanche, ils peuvent savoir que la connexion est assurée par le réseau Tor parce que la liste des ordinateurs Tor n’est un secret pour personne.

Cela dit, sachez que comme vos données passent par de nombreux relais, vous aurez un Internet un peu plus lent que d’habitude mais pas dans des proportions handicapantes pour votre confort de navigation.

Cependant, sachant cela, certains sites vous traiteront différemment. Le plus souvent, ils vous demanderont de prouver que vous êtes humain. Mais si un site s’appuie sur une fonctionnalité qui nécessite votre adresse IP réelle ou cherche à révéler celle-ci, le site en question risque de ne pas fonctionner sous ce mode de navigation privée avec Tor.

Votre FAI, employeur ou propriétaire du réseau Wifi auquel vous êtes connecté ne verra pas non plus les sites que vous visitez parce que Brave ne se connecte pas directement au site. Au lieu de cela, quelqu’un qui regarde votre connexion réseau verra seulement que vous établissez une connexion avec le réseau Tor. Certains propriétaires de réseau essaient de bloquer les connexions au réseau Tor parce qu’ils veulent décider quels sites vous allez visiter, et Tor vous permet de contourner ce blocage.

Suis-je toujours anonyme ?

Celui qui vous connecte à Internet (votre FAI) peut voir toute l’activité de votre réseau, même dans une fenêtre privée. Si vous êtes sur mobile, il s’agit souvent de votre opérateur mobile. Si vous êtes connecté à un réseau Wifi, c’est le propriétaire de ce réseau et si vous utilisez un VPN, c’est celui qui le gère.

Votre FAI peut voir les sites que vous visitez lorsque vous les visitez. Si ces sites utilisent HTTPS, ils ne seront pas en mesure de faire beaucoup plus que de faire une estimation éclairée sur ce que vous faites sur ces sites. Si un site n’utilise que HTTP, votre FAI peut voir tout ce que vous faites : vos termes de recherche, les pages que vous lisez et les liens que vous suivez.

En revanche, dans une fenêtre Brave de navigation privée avec Tor, rien de tout cela n’est plus possible, car vous êtes “caché” derrière un ordinateur du réseau Tor.

Notez bien que si votre employeur administre votre ordinateur, il se peut qu’il garde aussi une trace de ce que vous faites. Utiliser les fenêtres privées, même avec Tor, ne les empêchera probablement pas de savoir quels sites vous avez visités. Quelqu’un d’autre ayant accès à votre appareil (un technicien ou administrateur informatique) pourrait également avoir installé un logiciel qui surveille votre activité, et naviguer avec Tor ne peut pas vous protéger de cela non plus.

Si vous recherchez un anonymat absolu pendant la navigation, vous devriez utiliser le navigateur Tor à la place.