Accueil > Protégez Votre Vie Privée > Solutions > Navigation Sécurisée > Les meilleurs navigateurs pour Mac et Linux

Les meilleurs navigateurs pour Mac et Linux

  • par

La collecte et le suivi des données personnelles sur le web sont devenus une véritable épidémie numérique cette dernière décennie, l’information des utilisateurs étant devenue la plus précieuse marchandise au monde. Les navigateurs grand public pour ordinateurs, y compris ceux pour Mac ou Linux sont parmi les pires contrevenants à cette évolution. En particulier, Google Chrome qui utilise de nombreuses techniques et traceurs pour suivre les sites web que vous visitez et conserver l’historique de votre navigation, le tout pour vous envoyer toujours plus de publicités ciblées.

C’est vrai qu’il est difficile de rester anonyme en ligne, et même en effaçant régulièrement vos cookies, les navigateurs ne peuvent pas vous protéger contre tous les pièges. Cependant, certains sont beaucoup plus efficaces que les navigateurs les plus populaires, pour vous aider à préserver votre anonymat et à surfer en toute sécurité sur le web.

Si vous êtes préoccupé par la protection de votre vie privée en ligne, il est peut-être temps de dire au revoir à Google Chrome et de découvrir ces navigateurs web sécurisés que nous recommandons pour les ordinateurs équipés de MacOS ou de Linux.

Les navigateurs de confidentialité que nous détaillons sur cette page sont, selon nous, les meilleures alternatives actuelles, dédiées à la protection de vos informations, si vous êtes équipé d’un ordinateur Mac ou d’un système sous distribution Linux.

Toutes nos suggestions mettent en œuvre une protection intégrée pour lutter contre le suivi des sites web envahissants.

Vous serez sans doute surpris d’y trouver Safari, le navigateur pré-installé sur tous les ordinateurs Apple. Mais depuis 2 ans, Apple a beaucoup oeuvrer pour faire de Safari un navigateur Web fiable et plus respectueux de la vie privée que le très répandu Chrome de Google. En effet, Safari est très loin d’être le pire navigateur du marché, même si les utilisateurs de Mac peuvent faire un peu mieux qu’utiliser exclusivement le navigateur par défaut de leur ordinateur Apple.

Dans cet article, nous passons en revue les meilleurs navigateurs pour Mac et Linux afin de vous proposer les navigateurs les plus sûrs et les plus à même de préserver votre vie privée numérique et de retenir vos informations personnelles.

Si vous voulez connaître directement le gagnant de notre liste, c’est Firefox. Vous pouvez lire notre guide complet de Firefox pour tout savoir sur notre choix numéro un. En bref, Firefox offre d’excellentes performances, une sécurité et une confidentialité optimales tout en proposant un grand nombre de fonctionnalités et une interface facile à prendre en main et à utiliser quotidiennement.

Pour vous décider, en un clic, rendez-vous sur la page Firefox de comparaison des navigateurs les plus répandus. Vous pouvez aussi lire pourquoi vous ne devriez pas utiliser Chrome ou Edge, y compris sur un système sécurisé comme Linux.

Meilleurs navigateurs pour Mac et Linux - Capture d'écran de la page Firefox comparant les sept meilleurs navigateurs de confidentialité

Même si les systèmes Linux et MacOS mériteraient chacun leur liste exclusive de navigateurs de confidentialité, la réalité veut que 4 des 6 meilleurs navigateurs sécurisés pour Windows sont multiplateformes et vous protègeront aussi très bien sous Linux et MacOS. Ce sont Firefox, Ungoogled Chromium, Brave et le navigateur Tor.

Mais avant d’entrer dans le détail de chaque navigateur de confidentialité pour Linux ou Mac, rappelons en quoi consistent nos critères pour cette liste.

Pour l’essentiel, nous évaluons ici les navigateurs Internet sur les mêmes critères que ceux de nos évaluations pour Windows, des meilleurs navigateurs pour iOS ou ceux pour Android, mais en nous concentrant entièrement sur leurs versions pour ordinateurs Apple et ceux équipés de Linux.

Ainsi, les critères de fonctionnalités, de facilité d’utilisation, de performances, de sécurité et principalement de respect de la vie privée sont au cœur de nos préoccupations et de notre comparaison.

Il est évident qu’un navigateur doit d’abord être disponible sur les plates-formes Apple et/ou Linux pour être éligible à cette liste.

Et, si vous utilisez Chrome sur votre machine Linux/macOS, faites-vous une grande faveur, abandonnez le. Pour cela, voici nos meilleurs choix de navigateurs de protection de la vie privée pour les utilisateurs de systèmes Linux ou Mac.

Firefox

Firefox est un navigateur multi-plateforme totalement gratuit qui offre des options de confidentialité hors du commun pour une utilisation quotidienne. Firefox existe depuis longtemps et c’est aujourd’hui un navigateur web éprouvé et testé de très nombreuses façons.

Firefox est un navigateur open-source rapide, fiable, sûr et privé. Son service a fait l’objet d’un audit complet, ce qui prouve qu’il fait exactement ce qu’il dit faire. Le navigateur est développé par la Fondation Mozilla, qui est une organisation à but non lucratif.

On peut dire que Firefox est au moins aussi sécurisé que Google Chrome. Son moteur de rendu “Quantum” a été conçu dès le départ pour améliorer la vitesse et comprend une protection de suivi intégrée à l’interface. Ce qui le distingue surtout de Chrome, ce sont ses paramètres de confidentialité supplémentaires que vous pouvez adapter à vos besoins.

Firefox comprend une protection intégrée contre les empreintes digitales sur le web, la forme la plus courante de prise d’empreintes digitales sur un navigateur.

Firefox a une longueur d’avance sur ses concurrents traditionnels, car il ne suit pas votre navigation sur le web pour cibler les publicités qui vous sont destinées, et vous offre un contrôle et une personnalisation exceptionnels de votre vie privée lorsque vous l’utilisez.

Meilleurs navigateurs pour Mac et Linux - Capture d'écran page de téléchargement Navigateur Firefox pour MacOS et Linux
Navigateur Firefox pour MacOS/Linux

En résumé, pour ceux qui veulent gérer les paramètres de confidentialité et de sécurité de leur navigateur, Firefox est une excellente option. Bien que Mozilla mette l’accent sur ses paramètres par défaut et sur le fait qu’il offre “une protection solide de la vie privée dès l’installation”, vous pouvez toujours personnaliser une liste assez détaillée de paramètres de confidentialité et de sécurité, qui comprend des fonctionnalités comme la possibilité de bloquer les cookies et les traqueurs tiers et le niveau de sécurité que vous souhaitez.

Si vous souhaitez une sécurité totale, vous pouvez opter pour l’option “Strict” qui bloque tous les traceurs détectés. Vous pouvez également utiliser l’option Standard qui vous permet d’avoir le meilleur des deux mondes : de meilleures performances et le blocage des traqueurs. Les fonctions anti-tracking de Firefox sont activées par défaut, et pas seulement lorsque vous utilisez son mode de navigation privée.

0 /10
Notre Score
  • Confidentialité 30/30
  • Fonctionnalités 25/25
  • Performance 19/20
  • Facilité d'utilisation 14/15
  • Sécurité 5/5
  • Fréquence Mise à jour 5/5
  • Note globale / 100 98
  • Score Pypo 9.8/10
Gratuit
  •  
Recommandé
Caractéristiques détaillées
  • Entreprise : Fondation Mozilla
  • Juridiction : États-Unis
  • Open Source : Oui
  • Extensions : Oui
  • Bloqueurs de traqueurs : Oui personnalisable
  • Gestionnaire de mots de passe : Oui chiffré
  • Synchronisation : Options, Signets, Historique, Mots de passe et Extensions
  • Autres Services : Firefox Monitor, Firefox Send, Firefox Lockwise
  • Applications : Windows, macOS, Linux, iOS, Android
  • Support Client : Base documentaire
  • Site Internet : Mozilla.org

Firefox intègre également un gestionnaire de mots de passe. Les mots de passe sont protégés et chiffrés par un mot de passe principal, mais celui-ci doit malheureusement être activé par défaut, ce qui laisse vos mots de passe non protégés contre toute personne ayant un accès physique, si vous ne le faites pas. Bien qu’un mot de passe maître soit ici une bonne chose, il ne remplace pas l’installation du meilleur gestionnaire de mots de passe.

Firefox est mis à jour très fréquemment, ce qui constitue un autre aspect crucial de la sécurité du navigateur. De plus, les vulnérabilités spécifiques sont généralement corrigées dans les 24 heures suivant leur découverte.

Il existe de nombreuses options de personnalisation, car vous pouvez ajouter d’innombrables thèmes et déplacer presque chaque bouton et élément de l’interface utilisateur à l’endroit de votre choix. La synchronisation entre les périphériques est excellente et vous permet de basculer toute votre expérience de navigation de manière transparente entre votre ordinateur Mac ou Linux et votre appareil mobile sous iOS ou Android.

Vous pouvez régler le moteur de recherche par défaut sur ce que vous voulez, et le menu déroulant sous la barre d’adresse vous donne un accès rapide et facile à tous vos autres fournisseurs de recherche. L’outil de capture d’écran inclus est incroyablement pratique pour capturer de longues pages web, car il n’est pas limité à ce qui est actuellement à l’écran, comme l’outil de capture d’écran inclus généralement dans le système d’exploitation.

Ce qui distingue vraiment Firefox, c’est son engagement de longue date en faveur de la protection de la vie privée des utilisateurs. Mozilla, la société qui développe Firefox, ne collecte pas et ne vend pas vos informations personnelles, ni ne diffuse des publicités pour financer son développement.

Firefox supporte les systèmes Linux depuis longtemps, donc l’installer, l’exécuter et le configurer devrait être un jeu d’enfant.

Essayez-le par vous-même et vous verrez rapidement pourquoi nous l’aimons tant.

Ungoogled Chromium

Ungoogled Chromium (UC), est un navigateur basé sur le même projet de développement de navigateur open source Chromium, que le navigateur Google Chrome. Et comme ils partagent le même code, ils se ressemblent comme de vrais jumeaux, mais en apparence seulement.

Pour tous les utilisateurs de Google Chrome qui ne souhaitent pas changer leurs habitudes de navigation et d’interface sous macOS et Linux, Ungoogled Chromium est l’alternative idéale comme navigateur de confidentialité.

Pour y parvenir, Ungoogled Chromium, supprime du navigateur Chromium initial, tous les services et fonctionnalités intégrés de Google, pour en faire un navigateur web pour Mac et Linux respectueux de la vie privée, loin des yeux de Google.

Et le résultat est bluffant, au point que nous le surnommons, “Google Chrome sans Google” ou “Chrome dé-google-isé” ! UC offre en effet, tous les avantages du navigateur Chrome sans aucun des problèmes liés à la collecte et au suivi de vos données confidentielles.

Meilleurs navigateurs pour Mac et Linux - Capture d'écran page de téléchargement Navigateur Ungoogled Chromium pour MacOS et Linux
Navigateur Ungoogled Chromium pour MacOS/Linux

En effet, comme Brave, l’autre navigateur web de cette liste basé sur Chromium, Chromium “dé-google-isé” apporte d’importantes modifications qui améliorent considérablement la vie privée et le contrôle des utilisateurs.

Cependant, attendez-vous à devoir activer manuellement ces options, même si c’est extrêmement facile. Ensuite, vous verrez, qu’UC restitue pratiquement à l’identique l’expérience de Google Chrome.

En outre, vous pouvez facilement installer des extensions du Chrome Web Store, même s’il vous faudra pour cela, installer une extension depuis un fichier .crx (Chromium Web Store) qui permet à son tour d’installer les extensions du Chrome Store. Nous l’expliquons en détail dans notre revue complète de Ungoogled Chromium.

0 /10
Notre Score
  • Confidentialité 30/30
  • Fonctionnalités 23/25
  • Performance 19/20
  • Facilité d'utilisation 15/15
  • Sécurité 5/5
  • Fréquence Mise à jour 3/5
  • Note globale / 100 95
  • Score Pypo 9.5/10
Gratuit
  •  
Recommandé
Caractéristiques détaillées
  • Entreprise : N/A (50+ contributeurs)
  • Juridiction : N/A
  • Open Source : Oui
  • Extensions : Oui
  • Bloqueurs de traqueurs : Oui
  • Gestionnaire de mots de passe : Non
  • Synchronisation : Non
  • Autres Services : Non
  • Applications : Windows, macOS, Linux
  • Support Client : Base documentaire
  • Site Internet : github.com/Eloston/ungoogled-chromium

Si vous voulez remplacer Google Chrome ou recherchez simplement un navigateur basé sur Chromium pour votre machine Linux ou macOS, Ungoogled Chromium se pose comme l’un des meilleurs choix.

En supprimant le code source et les dépendances qui effectuent des requêtes et des transactions avec les serveurs de Google, UC contribue très fortement à préserver votre vie privée sur Internet. Le navigateur de confidentialité Ungoogled Chromium ne communique jamais directement avec les serveurs distants de Google, sauf bien entendu si vous utilisez un de ses services.

A titre d’exemple, au démarrage du navigateur, il n’y a pas de moteur de recherche défini par défaut. Il vous faut en choisir un. Il est également réglé pour effacer automatiquement votre session de navigation, tels que les cookies et l’historique de navigation. Ces deux caractéristiques peuvent être modifiées dans les paramètres.

“Chromium sans Google” est un navigateur vraiment très rapide, léger et compatible avec la plupart des extensions du Chrome Web Store.

D’ailleurs, à Pypo, nous utilisons Firefox et Ungoogled Chromium, principalement sous macOS, mais nos essais de UC sous Linux, grâce aux distributions compatibles Debian on révélé un navigateur de confidentialité léger et très réactif.

Notez cependant, qu’à l’instar de Brave, d’Iridium Browser et de tous les navigateurs hérités du projet Chromium, certains utilisateurs zélés et plus sourcilleux vis à vis de Google, pourront considérer qu’utiliser Chromium, même “expurgé” des services et dépendances Google, contribue à valider le modèle tentaculaire de la firme de Mountain View. Nous pensons, que c’est dommage, de devoir se passer d’un navigateur web de confidentialité de premier plan sous Mac ou Linux.

Si ce navigateur web de confidentialité “Chrome sans Google” est sans doute plus compatible sous Linux avec les exigences de confidentialité et de sécurité, loin de l’omniprésence de Google mais aussi d’Apple, sa version pour Mac est toute aussi fantastique.

Pour en savoir davantage et l’installer, lisez notre examen complet du navigateur Ungoogled Chromium.

Brave

La longue liste des caractéristiques de sécurité et de confidentialité de Brave fournit suffisamment de raisons pour que ce navigateur se classe dans notre liste des meilleurs navigateurs pour la protection de la vie privée sous Mac et des machines sous Linux.

Comme évoqué précédemment dans la partie consacrée à Ungoogled Chromium, Brave est aussi un navigateur web basé sur Chromium.

Mais quelques caractéristiques méritent d’être soulignées, comme la mise à niveau automatique de la connexion HTTPS, la possibilité de bloquer les publicités et les scripts et de gérer les cookies, ainsi que le gestionnaire de mots de passe natif.

Vous pouvez même personnaliser les paramètres de “Brave Shields”, votre bouclier contre les publicités et autres contenus suspects, par site ou pour l’ensemble du navigateur. Et si vous êtes curieux de voir exactement comment Brave bloque les contenus indésirables et les traqueurs, vous pouvez simplement consulter les statistiques de blocage sur la page Nouvel onglet.

Et si vous n’aimez pas trop personnaliser vos propres paramètres, ceux définis par défaut au lancement de Brave sont encore assez solides pour bloquer automatiquement des choses comme le phishing et les logiciels malveillants.

Meilleurs navigateurs pour Mac et Linux - Capture d'écran page de téléchargement Navigateur Brave pour MacOS et Linux
Navigateur Brave pour MacOS/Linux

Comme nous l’avons mentionné dans notre introduction, Brave fait aussi partie de nos meilleurs choix de navigateur pour Windows, iOS et Android. Il offre une sécurité impressionnante, avec un bloqueur de publicité intégré, des mises à niveau automatiques vers le HTTPS et le blocage des scripts. Tous ces paramètres sont facilement accessibles via le menu “boucliers”, qui vous montre également un aperçu de ce qui est actuellement bloqué sur le site web où vous vous trouvez.

Brave permet également aux utilisateurs de bloquer divers types de contenus de médias sociaux, notamment les boutons de connexion à Google et Facebook, ainsi que les messages intégrés de Twitter, LinkedIn et Facebook. En outre, le navigateur est également configuré pour empêcher WebRTC de révéler votre adresse IP, ce qui nécessite généralement un VPN.

Comme Brave est basé sur une version de Chromium dépourvue de callbacks vers Google, il est également compatible avec la plupart des extensions de Chrome, tant qu’elles n’apportent pas de modifications à l’interface utilisateur du navigateur. Cela signifie que vous pouvez ajouter toutes sortes de fonctionnalités au navigateur, car la bibliothèque d’extensions de Chrome est immense.

La version Mac de Brave vous permet d’ajouter n’importe quel moteur de recherche par défaut.

La synchronisation entre les périphériques pourrait être meilleure, car elle est actuellement limitée aux seuls signets, mais le côté positif est qu’elle ne nécessite pas de compte.

La gestion des onglets est malheureusement un peu déficiente, avec aucun moyen de regrouper les onglets et aucun défilement horizontal.

Les performances sont excellentes à tous égards, car Brave est un navigateur incroyablement rapide sur Mac et Linux. De plus, la consommation de RAM est étonnamment faible pour un navigateur basé sur Chromium.

0 /10
Notre Score
  • Confidentialité 30/30
  • Fonctionnalités 25/25
  • Performance 19/20
  • Facilité d'utilisation 15/15
  • Sécurité 5/5
  • Fréquence Mise à jour 3/5
  • Note globale / 100 97
  • Score Pypo 9.7/10
Gratuit
  •  
Recommandé
Caractéristiques détaillées
  • Entreprise : Brave Software, Inc.
  • Juridiction : États-Unis
  • Open Source : Oui
  • Extensions : Oui
  • Bloqueurs de traqueurs : Oui personnalisable
  • Gestionnaire de mots de passe : Oui
  • Synchronisation : Signets
  • Autres Services : Brave Rewards
  • Applications : Windows, macOS, Linux, iOS, Android
  • Support Client : Base documentaire
  • Site Internet : Brave.com

Brave brille également sur la question de la vie privée. La politique de collecte de données de l’entreprise est simple et stipule que Brave ne collecte jamais de données, à l’exception de certains services tiers, comme Google Safe Browsing, qui peuvent être désactivés.

Une ombre peut-être au tableau idyllique que nous venons de dessiner pour un navigateur de confidentialité : la diffusion de publicités privées au travers de son programme Brave Rewards.

Cette initiative ambitieuse vise à changer la façon dont la publicité en ligne fonctionne. Au lieu d’imposer des publicités à ses utilisateurs, Brave leur permet de choisir de recevoir des publicités personnalisées, et pour chaque publicité diffusée, l’utilisateur est récompensé par des crédits. Ces crédits peuvent ensuite être dépensés sous forme de dons pour les créateurs de contenu ou les sites web qui ont adhéré au programme.

Comme l’utilisateur doit choisir, les annonces sont personnalisées à l’aide de données stockées localement sur son appareil. Il n’est donc plus nécessaire de recourir à des traqueurs tiers, ce qui signifie que même si les annonces sont personnalisées, votre vie privée reste intacte.

Heureusement, ce programme est basé sur l’opt-in, c’est à dire que vous devez expressément l’activer pour y adhérer. Il ne l’est pas par défaut.

Enfin, la version de bureau du navigateur Brave supporte également Tor, ce qui est une caractéristique très inhabituelle, car à notre connaissance, aucun autre navigateur que le navigateur Tor lui-même, le fait.

Safari (macOS)

Logo Apple Safari
Safari pour MacOS

Si vous êtes un utilisateur de MacOS, vous savez déjà que Safari est le navigateur par défaut de votre MacBook, iMac ou Mac mini, tout comme Edge est le navigateur par défaut des PC sous Windows.

Si vous êtes un utilisateur Linux et considérez les principaux navigateurs web, il est possible que Safari possède des fonctionnalités qui répondent à vos besoins. Cependant, malgré sa popularité, Safari n’a jamais été officiellement publié pour Linux, ce qui est particulièrement étrange si l’on considère que tant macOS que Linux ont une relation avec UNIX.

Contrairement à Microsoft Edge, Safari n’est pas complètement horrible pour la vie privée, sur ordinateur Mac, surtout depuis les dernières versions de macOS, Catalina et Big Sur.

Il n’est malheureusement pas encore totalement exempt de défauts, comme avoir un code propriétaire fermé qui ne nous permet pas de lui accorder une confiance aveugle, malgré les déclarations d’Apple en matière de respect de la vie privée de ses utilisateurs clients.

A titre d’exemple, si vous êtes doté d’un petit outil comme Little Snitch, vous visualiserez parfaitement la fréquence à laquelle Safari, comme Edge et Chrome, contacte sa maison mère, Apple. Aussi, nous voulons bien croire Apple lorsqu’elle affirme que les données recueillies sont anonymes, mais nous n’avons malheureusement aucun moyen de le savoir avec certitude.

Capture d'écran de la pge d'accueil de Little Snitch
Outil de monitoring Little Snitch pour macOS

Mais avec les réglages appropriés, Safari peut être assez décent pour bloquer un certain niveau de suivi. En outre, depuis la mise à jour de Big Sur, Safari vous permet de voir quels sites web vous suivent grâce à ses rapports de confidentialité.

En outre, il lutte maintenant assez efficacement contre les pratiques de prise d’empreintes digitales, et accepte des extensions pour étendre ses capacités de détection et de blocage des publicités et de tout contenu invasif.

A cet égard, des options comme DuckDuckGo Privacy Essentials ou 1Blocker complètent avantageusement les capacités de Safari en matière de protection de la vie privée.

Capture d'écran des extensions de confidentialité dans les préférences Safari
Extensions de confidentialité dans les préférences Safari

Comment fonctionnent les bloqueurs de contenu dans Safari ?

Les bloqueurs de contenu sont de petites applications qui contiennent de nombreuses règles, chacune avec ses déclencheurs et ses actions spécifiques. Ces règles indiquent à Safari les formes exactes de contenu qui doivent être bloquées. Par exemple, une règle impliquant un certain type de publicité aura un déclencheur qui aidera le navigateur à l’identifier, l’action résultante étant d’empêcher le chargement de la publicité.

Si la plupart des bloqueurs de contenu sont conçus pour bloquer les publicités, les traqueurs Web et les cookies tiers, certains bloquent divers éléments du site tels que les plugins de médias sociaux. Les fonctionnalités disponibles varient selon les bloqueurs de contenu. Certaines applications vous permettent de déterminer ce que vous voulez bloquer, tandis que d’autres vous permettent même de créer des règles personnalisées.

Sur iPhone et iPad, Safari a commencé à prendre en charge les bloqueurs de contenu à partir d’iOS 9 et constituait alors le seul moyen de bloquer les publicités sur le navigateur. Maintenant, il intègre en plus, son propre bloqueur de contenu. Sur Mac, les versions 9, 10, 11 et 12 de Safari prennent en charge à la fois les extensions de blocage des publicités et les bloqueurs de contenu, mais à partir de Safari 13, le navigateur ne prend en charge que les bloqueurs de contenu.

Les bloqueurs de contenu de Safari aident à charger les sites plus rapidement. Une fois que vous commencez à utiliser un bloqueur de contenu, les sites web se chargent généralement plus rapidement dans Safari puisque le navigateur ne doit pas charger et restituer certaines formes de contenu. En général, les sites contenant beaucoup de publicités, de traqueurs et de nombreux plugins de médias sociaux afficheront une amélioration notable de leurs performances.

Par rapport aux “simples” extensions de blocage des publicité, les bloqueurs de contenu permettent aux sites web de se charger encore plus rapidement. Cela se produit pour deux raisons. Premièrement, Safari compile les règles des bloqueurs de contenu afin de pouvoir les lire facilement. Ensuite, Safari acquiert ces règles à l’avance afin de ne pas avoir à communiquer avec le bloqueur de contenu en temps réel.

Les bloqueurs de contenu jouent également un rôle important dans la préservation de votre vie privée. Par exemple, certains sites et réseaux publicitaires utilisent des scripts de suivi et d’empreintes digitales pour suivre et profiler l’activité des utilisateurs. Les bloqueurs de contenu qui ciblent spécifiquement les traqueurs et les publicités contribuent à mettre un terme à cette pratique.

Certains bloqueurs de contenu vous permettent de bloquer les publicités, les traqueurs, etc.

Les bloqueurs de contenu Safari renforcent aussi votre sécurité. En plus d’améliorer votre vie privée, les bloqueurs de contenu sont très sûrs à utiliser. Ils n’ont pas accès à votre activité de navigation puisque Safari charge toutes les règles à l’avance, ce qui les empêche d’accéder à des informations sensibles sous quelque forme que ce soit.

Sur macOS, les bloqueurs de contenu ont la priorité sur les bloqueurs de publicité en termes de sécurité.

Avec les bloqueurs de publicité, c’est l’extension et non le navigateur qui bloque le contenu. Mais lorsque vous utilisez un bloqueur de contenu, c’est le navigateur qui fait le plus gros du travail.

Même si vous utilisez un bloqueur de publicité réputé pour Safari, il y a toujours un risque qu’une extension soit détournée. Mais avec les bloqueurs de contenu, cela ne posera pas de problème puisqu’ils ne peuvent pas voir votre activité de navigation. Tout simplement !

En outre, l’utilisation de bloqueurs de contenu qui ciblent les publicités peut également renforcer la sécurité. Cela est utile lorsqu’il s’agit de code malveillant dans les publicités. Le risque d’être infecté en cas d’attaque malveillante est moindre.

S’il y a un inconvénient à l’utilisation des bloqueurs de contenu, c’est qu’ils ne sont pas aussi polyvalents que les extensions de blocage des publicités. Cela est particulièrement évident sur macOS, où la possibilité de mettre des sites sur liste blanche n’est disponible que sous une forme limitée. Vous ne pouvez le faire que pour des domaines entiers, et non pour des URL spécifiques.

Pour son fonctionnement propre, en revanche, Safari utilise, selon Apple, l’apprentissage machine pour empêcher le suivi de vos données, y compris votre historique de navigation. Safari peut y parvenir en utilisant l’apprentissage automatique pour détecter les annonceurs et autres traqueurs, puis en supprimant leurs “données de suivi intersites”.

Safari offre également plusieurs autres fonctions de sécurité utiles, notamment le bac à sable, des avertissements pour les sites web dangereux, la navigation privée (qui comprend un moteur de recherche par défaut DuckDuckGo) et la génération automatique de mots de passe forts qui peuvent être remplis et stockés automatiquement pour tous les appareils Apple d’un utilisateur.

Safari fonctionne également avec le trousseau iCloud, qui est une fonction optionnelle permettant de stocker et de remplir automatiquement des données sensibles. Vous pouvez facilement créer, stocker et accéder à des informations importantes (noms d’utilisateur, mots de passe, informations sur les cartes de crédit et comptes de médias sociaux) sur tout appareil que vous approuvez. Le meilleur aspect de l’utilisation du trousseau iCloud est qu’il utilise un chiffrement de bout en bout pour protéger toutes vos données sensibles.

Ce cryptage de haut niveau ne permet même pas à Apple d’avoir accès à vos informations personnelles.

Apple prétend que son navigateur, Safari, est le “meilleur navigateur pour votre Mac”, ce qui pourrait bien être le cas pour vous, du moins en ce qui concerne ses caractéristiques de sécurité et de confidentialité.

GNU IceCat (Linux)

IceCat est la version entièrement libre du navigateur Firefox, au sens “logiciel libre”.

Son principal avantage est d’ordre éthique : il s’agit d’un logiciel entièrement libre. Un logiciel libre est un logiciel que les utilisateurs sont libres d’exécuter, de copier, de distribuer, d’étudier, de modifier et d’améliorer.

Bien que le code source de Firefox du projet Mozilla soit un logiciel libre, cette dernière distribue et recommande des logiciels non libres sous forme de plugins, de thèmes et d’extensions. En outre, sa licence de marque déposée impose des exigences pour la distribution de versions modifiées qui rendent l’exercice de la liberté 3 peu pratique.

IceCat offre donc toutes les fonctionnalités de Firefox, mais sans la marque. En fait, GNU IceCat est juste un Firefox dont la marque déposée a été retirée pour se conformer aux directives du projet GNU sur le logiciel libre.

Capture d'écran page de téléchargement Navigateur IceCat pour Linux
Navigateur IceCat pour Linux

IceCat bloque les fichiers d’images tiers de taille zéro, également connus sous le nom de “pixel espion“. Il détecte et bloque également les JavaScript non libres, et a la possibilité de définir une chaîne d’agent utilisateur différente pour chaque domaine dans about:config. Cela permet d’éviter la prise d’empreintes digitales par le navigateur.

IceWeasel était une démarche de Debian (Linux), très similaire à IceCat, mais sans les fonctions de confidentialité supplémentaires d’IceCat. Depuis 2016, IceWeasel a redonné son nom à Firefox dans Debian et n’est plus maintenu. IceWeasel est basé sur une version plus ancienne (pré-Quantum) de Firefox, mais IceCat est basé sur la dernière version de Firefox ESR. Cela signifie qu’il peut utiliser les modules complémentaires de Firefox mis à jour et dispose d’un avantage de vitesse propre à Quantum.

Fonctionnellement, IceCat étant un développement de Firefox, vous avez là un navigateur web de confidentialité pour Linux, taillé pour la protection de votre vie privée. Plus encore, il est compatible avec le magasin d’extensions de Mozilla, ce qui vous permet d’étendre ses fonctionnalités à l’infini.

IceCat est livré avec des fonctionnalités respectueuses de la vie privée intégrées directement dans le navigateur. En voici quelques-unes :

  • SpyBlock, un bloqueur de traqueurs basé sur Adblock Plus
  • LibreJS bloque l’exécution de JavaScript ne répondant pas aux critères du logiciel libre, à la philosophie du logiciel libre. A contrario, il permet l’exécution de JavaScript “trivial” et “libre”.
  • HTTPS everywhere force une connexion sécurisée avec les sites web que vous visitez
  • Mesures contre les empreintes digitales contrecarrent les pratiques d’empreintes digitales

En outre, GNUzilla maintient une bibliothèque de plugins gratuits pour IceCat.

IceCat ne contient aucun code propriétaire dans son code source.

Il fut un temps où GNU IceCat était disponible et activement développé à la fois pour Windows et macOS, mais la construction des paquets binaires pour Windows et Mac nécessitant des logiciels non libres, IceCat a arrêté de distribuer les fichiers pour ces plateformes et réduit son support aux seuls systèmes Linux.

Vous pouvez télécharger les binaires ou assembler vous-même le navigateur à partir du code source.

En résumé, si vous ne voulez ni d’un navigateur web basé sur le projet Chromium de Google, ni d’un navigateur Firefox, qui active la télémétrie par défaut, IceCat peut être votre meilleure option comme navigateur de confidentialité pour votre ordinateur sous Linux.

Si vous recherchez un navigateur web qui pense à tout en matière de sécurité et de confidentialité, le navigateur Tor pourrait être le navigateur qu’il vous faut.

Le navigateur Tor gère vos problèmes de sécurité dans les moindres détails. Par exemple, lorsque vous maximisez la fenêtre de votre navigateur, Tor vous avertit que cela ouvre la possibilité d’avoir un suivi de la taille de l’écran de votre ordinateur, et il vous recommandera de la modifier pour revenir à sa taille de fenêtre par défaut, plus petite.

Tor offre également d’autres mesures de sécurité telles que la suppression automatique de l’historique de votre navigateur et des cookies lorsque vous avez terminé votre navigation, le blocage des traqueurs tiers, et une protection qui comprend trois couches de chiffrement pour votre trafic web qui circule sur le réseau Tor.

Le navigateur Tor permet aux utilisateurs d’accéder à Internet dans un anonymat total, mais sacrifie la vitesse et les performances dans le processus.

En effet, le navigateur Tor a été conçu pour fournir un accès sécurisé au réseau d’anonymat Tor.

Capture d'écran page de téléchargement Navigateur Tor pour MacOS et Linux
Navigateur Tor pour MacOS/Linux

Le navigateur Tor est basé sur Firefox, mais est livré avec des fonctions de sécurité supplémentaires intégrées pour protéger les utilisateurs et garder leur identité secrète.

Les principales caractéristiques sont les suivantes :

Tor permet aussi aux utilisateurs d’accéder et de créer des sites web “.onion”. Ces sites web (souvent appelés “Dark Web”) sont des sites web anonymes cachés des moteurs de recherche qui ne sont accessibles que via le réseau Tor.

Avec Tor, vos communications Internet sont cryptées et relayées à travers trois nœuds distincts pour créer un circuit virtuel aléatoire d’adresses IP. Ce faisant, Tor protège votre identité des regards indiscrets et garantit une navigation en ligne privée.

Malheureusement, de nombreux services en ligne et sites web peuvent détecter le navigateur Tor et lui en interdire l’accès, ce qui diminue alors fortement l’intérêt de l’utiliser.

0 /10
Notre Score
  • Confidentialité 30/30
  • Fonctionnalités 22/25
  • Performance 13/20
  • Facilité d'utilisation 13/15
  • Sécurité 3/5
  • Fréquence Mise à jour 4/5
  • Note globale / 100 85
  • Score Pypo 8.5/10
Gratuit
  •  
Recommandé
Caractéristiques détaillées
  • Entreprise : Tor Project, Inc.
  • Juridiction : États-Unis
  • Open Source : Oui
  • Extensions : Oui
  • Bloqueurs de traqueurs : Oui
  • Gestionnaire de mots de passe : Oui chiffré
  • Synchronisation : Non
  • Autres Services : Réseau Tor
  • Applications : Windows, macOS, Linux, iOS, Android
  • Support Client : Base documentaire et Communautés
  • Site Internet : Torproject.org

Vous l’aurez compris, le navigateur Tor est une version renforcée de Firefox, totalement axée sur la confidentialité et configuré pour fonctionner sur le réseau Tor. Cependant, en érigeant ainsi l’anonymat en ligne comme fonctionnalité prioritaire, le navigateur Tor ne s’est pas attiré que des amis sur le web.

D’un côté, il s’est attiré les foudres de ceux dont le modèle et le fonctionnement reposent sur la collecte des données personnelles quand de l’autre, il est devenu le navigateur préféré de ceux dont l’activité délictueuse sur Internet requiert l’anonymat.

Pourtant la technologie Tor et les fonctionnalités embarquées dans le navigateur, font de celui-ci, la meilleure option pour lutter contre les pratiques de traçage et de prise d’empreintes digitales sur Internet. Cependant, ses sauts de relais font souffrir les temps de connexion et de chargement des sites web.

Si vous choisissez d’utiliser Tor, vous devrez avoir à l’esprit ces inconvénients car, même s’il protège très bien votre vie privée, il faut vous attendre à vous voir refuser l’accès à beaucoup de services web, pour lesquels vous aurez en plus attendu, en vain, le chargement des pages.

Si votre activité et votre modèle de menace nécessitent l’utilisation du navigateur Tor, prenez alors le temps de lire notre guide détaillé, pour en connaître son fonctionnement.

Conclusion

Firefox est excellent dans tous les domaines. Mais, bien que Firefox soit, par sa polyvalence, notre navigateur préféré quelque soit le système d’exploitation, ordinateur ou smartphone depuis lequel vous naviguez sur Internet, tous les autres navigateurs de confidentialité présents sur cette page protégeront votre vie privée.

Sur Mac ou sur une machine Linux, si vous n’avez pas besoin de synchroniser plusieurs appareils entre eux, alors Ungoogled Chromium, sera sans aucun doute le choix parfait.

Au contraire, si vous tenez à une expérience proche de celle de Google Chrome, fluide et transparente sur plusieurs appareils différents macOS, iOS, Android ou Linux, alors Brave sera une meilleure alternative.

Tous ces navigateurs, y compris celui d’Apple, Safari, sont d’excellents choix, mais pour des raisons différentes. Par exemple, si vous vous inquiétez de votre vie privée mais ne souhaitez pas abandonner Safari, il vous suffit de lui adjoindre 2 ou 3 extensions, bloqueurs de contenu et le tour est joué.

En choisir un, sera sans doute une affaire de goût pour les utilisateurs de Mac tandis que les utilisateurs Linux devront s’en tenir à ceux qui fonctionnement bien sur leur système/distro Linux.

Heureusement, Linux a parcouru un long chemin ces dernières années et là aussi, les navigateurs que vous pouvez utiliser dans les distributions les plus populaires ne manquent pas. En revanche, de tous ces navigateurs disponibles pour Linux, vous en avez naturellement un plus petit nombre qui sont vraiment axés sur la protection de la vie privée.

Et, selon nous, la meilleure option pour protéger sa vie privée lorsque vous naviguez sur Internet depuis un Mac ou un système Linux, reste le navigateur Firefox configuré pour une confidentialité accrue et à de solides extensions respectueuses de la vie privée.

Cet article vous a t-il été utile ?

Pypo

Nous avons créé ce site Web pour vous fournir des informations honnêtes, utiles et à jour sur les solutions existantes de confidentialité et de sécurité en ligne. Les guides et outils présents vous aideront à contrecarrer les plans de toutes les entreprises et entités gouvernementales qui pillent vos données personnelles et foulent votre vie privée. Nous suivre sur Mastodon