» Guides » VPN : tout ce que vous devez savoir

VPN : tout ce que vous devez savoir

  • Pypo 

Avec une érosion constante de la vie privée en ligne et un nombre alarmant de menaces à la sécurité et à la confidentialité des données personnelles, de plus en plus de personnes se tournent vers les services VPN.

Un VPN (virtual private network ou réseau privé virtuel en français) est l’outil ultime pour optimiser votre confidentialité et votre liberté en ligne. Un bon service VPN doit vous permettre de :

  • être n’importe où dans le monde en remplaçant votre adresse IP et votre emplacement par ceux du serveur VPN.
  • restaurer votre vie privée en chiffrant votre trafic Internet, le rendant ainsi illisible par des tiers, tels que votre fournisseur d’accès Internet, votre administrateur réseau ou des agences de surveillance.
  • sécuriser vos appareils contre les pirates, les attaques et les risques des réseaux Wifi publics.
  • débloquer le contenu restreint à une zone géographique, où que vous soyez dans le monde.

Outre les problèmes de sécurité et de confidentialité, l’utilisation de réseaux privés virtuels est liée à des restrictions de contenu et au blocage de sites Web. De la Chine au Royaume-Uni en passant par l’Amérique du Nord, de plus en plus de personnes utilisent les VPN pour bénéficier d’une expérience en ligne sûre, sécurisée, privée et sans restriction.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Pour faire court : au lieu de sortir nu sur Internet par la porte de votre domicile, un VPN vous permet d’y entrer (sur le web pas votre domicile), déguisé et méconnaissable par une porte dérobée anonyme, choisie aléatoirement par vous en tout point du globe.

Un VPN est un réseau privé virtuel. Il vous permet d’accéder à Internet avec plus de sécurité et de confidentialité, tout en vous permettant de contourner la censure ou les restrictions de contenu. Dans cet article, nous aborderons les termes VPN suivants :

  • Client VPN : logiciel qui connecte votre ordinateur / smartphone à un service VPN. Les termes «client VPN» et «application VPN» sont utilisés de manière interchangeable.
  • Protocole VPN : un protocole VPN est essentiellement une méthode par laquelle un périphérique crée une connexion sécurisée à un serveur VPN.
  • Serveur VPN : un seul terminal dans un réseau VPN auquel vous pouvez vous connecter et chiffrer votre trafic Internet.
  • Service VPN : l’entité qui vous offre la possibilité d’utiliser leur réseau VPN. Ils fournissent généralement un logiciel VPN, mais pas toujours. L’accès est généralement vendu via un abonnement. Les termes “service VPN” et “fournisseur VPN” sont utilisés de manière interchangeable.

Comment fonctionne un VPN ?

Un VPN fonctionne en créant une connexion chiffrée entre votre ordinateur / smartphone et un serveur VPN. Pensez à cette connexion chiffrée comme à un «tunnel» protégé par lequel vous pouvez accéder à tout en ligne, tout en semblant se trouver à l’emplacement du serveur VPN auquel vous êtes connecté. Cela vous donne un anonymat en ligne de haut niveau, vous offre une sécurité accrue et vous permet d’accéder à Internet dans son intégralité sans restrictions.

Sans VPN, tout ce que vous faites en ligne est traçable jusqu’à votre emplacement physique et au périphérique que vous utilisez via l’adresse IP du périphérique. Chaque appareil qui se connecte à Internet a une adresse IP unique, que ce soit votre ordinateur, votre téléphone ou votre tablette.

La plupart des fournisseurs de VPN maintiennent des serveurs partout dans le monde. Cela vous donne beaucoup de possibilités de connexion et d’accès à un contenu mondial.

Après l’achat d’un abonnement VPN et le téléchargement du logiciel pour votre appareil, vous pouvez vous connecter instantanément à l’un de ces serveurs mondiaux. Vos habitudes de navigation ou d’utilisation ne change absolument pas.

Pourquoi utiliser un VPN ?

Pourquoi de plus en plus de personnes dans le monde utilisent-elles des services VPN ?

Cela dépend de chaque situation, mais il existe de nombreuses raisons d’utiliser un VPN :

  • Naviguez sur Internet sans révéler votre adresse IP réelle et votre géolocalisation (anonymat en ligne).
  • Ajoutez un niveau de sécurité supplémentaire en chiffrant votre connexion Internet.
  • Empêchez votre fournisseur de services Internet (FAI), des tiers, des administrateurs de réseau et des gouvernements d’espionner vos activités en ligne (grâce au chiffrement).
  • Débloquez des sites Web et accédez au contenu restreint à certains emplacements géographiques.
  • Torrent, téléchargement P2P et streaming.
  • Contournez facilement la censure et les restrictions régionales.
  • Économisez de l’argent sur les vols et autres achats en ligne en modifiant votre adresse IP (lieu géographique) en simulant l’achat depuis un pays étranger.

Les VPN sont-ils sûrs ?

En règle générale, les VPN sont sûrs à utiliser, tant que vous utilisez un service VPN de haute qualité. Mais c’est là qu’il convient d’être vigilant.

Il existe actuellement plus de 300 VPN sur le marché, voire beaucoup plus lorsque vous considérez toutes les applications VPN gratuites présentées dans les magasins Apple Store et Google Play.

Malheureusement, la plupart des services VPN, en particulier les VPN gratuits, présentent des failles, des bugs et des problèmes qui menacent votre sécurité et votre confidentialité.

En d’autres termes, très peu de VPN de haute qualité vous protègeront et vous prémuniront contre les fuites de données sur tous vos appareils.

Par exemple, une étude intéressante a révélé que 84% des applications VPN Android gratuites laissent fuir des données utilisateur. Bien que la plupart des gens sachent qu’il faut éviter les VPN gratuits, des millions de personnes utilisent encore ces applications dangereuses.

Comme nous l’avons expliqué dans cet article, il existe de nombreuses raisons d’éviter complètement les VPN gratuits :

  • malware intégré (assez commun avec les applications VPN gratuites)
  • suivi caché (de nombreux fournisseurs de VPN populaires cachent le suivi dans les applications pour collecter vos données)
  • accès de tiers à vos données
  • bande passante volée
  • détournement de navigateur
  • fuites de trafic (fuites d’adresses IP, fuites DNS)
  • fraude (usurpation d’identité et fraude financière)

Il existe également un certain nombre d’escroqueries VPN différentes à éviter, des abonnements VPN douteux «à vie» aux fausses fonctionnalités et fausses critiques.

Dans l’ensemble du monde occidental et en Europe en particulier, la réponse est OUI, les VPN sont absolument légaux à utiliser aux fins de confidentialité et de sécurité en ligne. Les VPN sont presque toujours légaux. Dans la plupart des pays, les citoyens ont un droit légal à la vie privée, et l’utilisation simple d’un service VPN est illégale dans très peu d’endroits.

En fait, toutes les entreprises du monde utilisent déjà quotidiennement des solutions VPN, dans la mesure où elles ne souhaitent pas que le trafic et le détail de leurs affaires et de leurs employés soient exposés au grand jour, à portée de main de tout pirate / espion informatique.

Dans certains pays du Moyen-Orient ou d’Asie, l’utilisation d’un VPN peut être interdite pour des raisons de censure principalement, afin d’empêcher les utilisateurs d’accéder en ligne à du contenu proscrit.

Souvent cependant, les lois de ces pays ne proscrivent généralement pas le VPN lui-même, mais plutôt l’utilisation d’un VPN pour contourner les efforts de censure de l’État.

C’est également le cas en Chine, où le gouvernement a renforcé son «Grand Pare-feu» pour bloquer les VPN et les sites Web, mais où vous pouvez utiliser le meilleur VPN pour la Chine pour résoudre ces problèmes. La Russie a également tenté d’interdire certains VPN, mais ces mesures échouent souvent, simplement parce que le trafic VPN peut être masqué pour ressembler au trafic HTTPS normal. Quelques fournisseurs de VPN réussissent assez bien à masquer le trafic VPN dans leurs applications. Ceux-ci incluent ExpressVPN, Perfect-Privacy et NordVPN.

En fait, des pays répressifs comme la Chine, l’Iran et l’Égypte tentent d’empêcher les utilisateurs d’accéder aux services VPN étrangers. Mais ils ne criminalisent pas les citoyens simplement parce qu’ils tentent de le faire. La Russie a criminalisé l’exploitation des services VPN nationaux qui n’ont pas reçu de licence d’État, mais encore une fois, cela ne criminalise pas ceux qui tentent simplement de les utiliser.

Enfin, les entreprises du monde entier utilisent couramment les réseaux privés virtuels pour la sécurité de leurs réseaux. Par conséquent, vous ne verrez probablement jamais une “interdiction” totale de tous les VPN, car ils sont absolument nécessaires pour la sécurité des entreprises et des particuliers.

Les VPN ne peuvent-il pas être utilisés à des fins illégales?

Bien sûr, mais vous devriez penser aux VPN comme à l’acier. L’acier peut être utilisé à des fins utiles, telles que les ponts, les bâtiments et les transports. Mais il peut également être utilisé pour construire des bombes, des canons et des chars. Interdire complètement l’acier parce qu’il est parfois utilisé à de mauvaises fins serait insensé et irréfléchi.

Il en va de même pour le chiffrement et les VPN. Les banques, les entreprises et tous les sites Web traitant de données sensibles doivent utiliser chaque jour une technologie de chiffrement afin de protéger les personnes (et leurs données). Les VPN et le chiffrement sont des outils nécessaires que nous devrions tous utiliser, même si quelques personnes utilisent cette technologie à des fins contestables ou criminelles.

Les VPN peuvent vous aider à cacher ce que vous faites sur Internet, et sont donc parfois utilisés par des criminels pour cacher leurs activités illégales. Inutile de dire que le simple fait d’utiliser un VPN ne rend aucune de ces activités illégales moins illégale.

Si les “crimes” commis à l’aide d’un VPN sont spécifiques à une culture et ne sont donc illégaux que dans quelques pays, il est peu probable que les services VPN internationaux aident les autorités locales ou les forces de police à attraper les “auteurs”. Par conséquent, aucun fournisseur de VPN n’est susceptible d’aider les autorités à attraper les personnes qui utilisent un VPN pour regarder de la pornographie aux Émirats arabes unis.

De même, les fournisseurs internationaux de VPN sont très peu susceptibles d’aider la plupart des gouvernements répressifs à attraper les dissidents politiques. Ainsi, les détracteurs du président Erdogan en Turquie peuvent utiliser les services VPN européens ou américains sans crainte d’être trahis par ces services.

En revanche, les sociétés VPN n’essaieront pas de vous protéger si vous commettez des actions qui sont internationalement reconnues comme étant criminelles, ou qui bouleversent des gouvernements politiquement puissants avec une portée internationale.

Si on leur présente des preuves suffisamment solides qu’un crime grave a été commis, de nombreuses sociétés VPN apporteront volontairement leur aide, même dans le cadre d’enquêtes policières à l’étranger. Et ils ne se battront certainement pas contre une ordonnance valide du tribunal. Tout simplement, aucun membre du personnel d’un service VPN ne sera prêt à faire face à la prison pour vos crimes.

Les fournisseurs VPN dit “no logs” (sans conservation des données) ne devrait être en mesure de fournir qu’une assistance minimale aux enquêtes, mais même ceux-ci peuvent être obligés de commencer à tenir des journaux. Et ce ne sont pas tous les fournisseurs de VPN qui promettent de ne pas tenir de journaux qui sont dignes de confiance.

Et puis, les VPN sont partout…

Les réseaux VPN commerciaux du type de ceux dont nous discutons ici sont en quelque sorte une conséquence imprévue de l’objectif initial de la technologie. Les VPN ont été développés pour permettre aux travailleurs distants d’accéder en toute sécurité aux intranets de l’entreprise comme s’ils étaient au bureau.

Et ils continuent d’être utilisés en tant que tels par les entreprises ordinaires du monde entier, qui s’appuient sur les VPN pour protéger leurs systèmes et réseaux internes contre les pirates informatiques et pour protéger les informations sensibles lorsqu’elles sont accessibles par les employés sur Internet.

Cela signifie que :

a) Même dans les pays les plus restrictifs, le simple fait d’utiliser un VPN ne semble en aucun cas “suspect”. Il s’agit d’un aspect courant des activités quotidiennes.

b) Il est très difficile de bloquer le trafic VPN, car cela nuit à la capacité d’exploitation de l’entreprise et donc à l’économie locale. Des pays comme la Chine et l’Égypte, bien sûr, semblent prêts à prendre ce risque.

La légalité n’est pas la seule question dont il faut se préoccuper

De nombreux bureaux, écoles, résidences universitaires, etc. bloquent l’accès aux sites Web et autres contenus Internet, souvent pour de bonnes raisons ! L’utilisation d’un VPN pour surmonter de tels blocages n’est généralement pas illégale, mais se faire prendre pourrait avoir d’autres conséquences désagréables.

Après tout, il est peu probable que votre professeur soit impressionné si il ou elle vous surprend à utiliser un VPN pour envoyer des messages à vos amis sur Facebook pendant une conférence. Et se faire prendre par son patron en utilisant un VPN pour regarder un contenu inapproprié au travail pourrait très justement vous mettre à la porte.

Comment configurer un VPN ?

Les instructions exactes pour configurer un VPN dépendent du périphérique que vous utilisez et du service VPN auquel vous allez vous connecter. La plupart des fournisseurs de VPN, en particulier ceux recommandés sur ce site, proposent des guides d’installation simples pour tous les principaux systèmes d’exploitation et appareils.

En règle générale, cela se résume à installer un petit logiciel et à saisir les identifiants communiqués par le service VPN.

Voici un aperçu général de la mise en place d’un VPN :

  1. Choisissez un bon service VPN digne de confiance
  2. Après l’achat d’un abonnement VPN, téléchargez le logiciel VPN correspondant au périphérique / système d’exploitation que vous utiliserez.
  3. Une fois le client VPN installé sur votre appareil, connectez-vous au service VPN à l’aide de vos informations d’identification (via l’application VPN).
  4. Connectez-vous à un serveur VPN et profitez d’Internet en toute confidentialité et liberté.

Les utilisateurs Windows, MacOS, Android et iOS ont également la possibilité d’utiliser la fonctionnalité VPN intégrée sur leurs systèmes d’exploitation. Cela utilise les protocoles IPSec / IKEv2 ou IPSec / L2TP, au lieu d’OpenVPN, qui nécessite l’utilisation d’applications. Si vous souhaitez suivre cette voie, vous devez importer les fichiers de configuration VPN de votre fournisseur VPN.

Le moyen le plus courant d’utiliser un VPN consiste donc à utiliser un client VPN (application VPN) proposé par votre fournisseur de VPN. Cela vous donne également toutes les fonctionnalités et tous les paramètres de protection contre les fuites (recommandé).

Pourquoi un VPN est-il nécessaire ?

En déportant (géographiquement) votre connexion à Internet depuis un serveur VPN distant, et en chiffrant votre trafic, un bon service VPN vous fournit à la fois Confidentialité et Sécurité en ligne.

Sans VPN, votre fournisseur de services Internet peut facilement surveiller et enregistrer vos activités en ligne : les sites que vous visitez, vos commentaires, vos interactions sur les réseaux sociaux, vos préférences, etc. De nombreux pays exigent maintenant que les fournisseurs d’accès enregistrent les données des utilisateurs et les activités de navigation. Un VPN est la meilleure solution pour vous protéger contre ces violations de la vie privée.

Lors de l’utilisation d’un VPN, votre fournisseur d’accès à Internet peut uniquement voir que vous êtes en ligne et connecté à un serveur VPN. C’est tout. Vos informations sont chiffrées et sécurisées, ce qui les rend illisibles à des tiers.

Avec un VPN, les points d’accès Wi-Fi publics sont sécurisés même s’ils ne le sont pas au niveau de leur installation, grâce à un chiffrement sécurisé qui protège vos données. Utiliser le Wifi public sans VPN est risqué car les pirates peuvent exploiter le sans fil public pour voler votre identité, vos cartes de crédit, vos comptes bancaires, vos mots de passe, etc. Un VPN chiffrera et protégera ces données contre des tiers et des pirates.

Est-ce qu’un VPN me rendra 100% anonyme ?

La réponse courte est NON.

Si vous recherchez l’anonymat, vous devez utiliser le navigateur Tor au lieu (en plus) d’un VPN.

Sur le trafic non sécurisé (HTTP), si vous recherchez une sécurité accrue, vous devez toujours vous assurer que vous vous connectez à des sites Web à l’aide de HTTPS. Un VPN ne remplace pas les bonnes pratiques de sécurité.

De plus, étant donné les différentes manières dont une personne peut être dés-anonymisée en ligne (en particulier via les empreintes digitales du navigateur), un VPN seul ne vous garantira pas un anonymat à 100%. En fait, avec les vastes ressources des agences de surveillance comme la NSA, il est probablement très difficile d’atteindre un anonymat 100% en ligne.

Sur une note positive, toutefois, vous pouvez prendre des mesures simples pour renforcer davantage votre anonymat en ligne, au-delà d’un simple VPN :

  1. Utilisez un navigateur sécurisé qui vous protège contre les empreintes digitales de votre navigateur (votre navigateur peut révéler de nombreuses informations à des tiers).
  2. Utilisez un bon bloqueur de publicité. Les publicités sont essentiellement un suivi déguisé, une collecte de vos activités en ligne, un profil, puis une utilisation de ces données pour vous cibler avec de meilleures publicités.
  3. Activez le DNS via HTTPS sur Firefox.

Comme vous pouvez le constater, un réseau privé virtuel (VPN) n’est que l’un des nombreux outils de confidentialité que vous pouvez utiliser pour renforcer la confidentialité en ligne.

Protocoles VPN et chiffrement

Les services VPN offrent une variété de protocoles VPN différents que vous pouvez utiliser avec leur application VPN.

Qu’est-ce qu’un protocole VPN?

Un protocole VPN est un ensemble d’instructions permettant d’établir une connexion sécurisée et chiffrée entre votre appareil et un serveur VPN pour la transmission de données.

Voici les protocoles VPN les plus populaires actuellement utilisés :

  • OpenVPN – OpenVPN reste le protocole VPN le plus répandu et le plus sécurisé, utilisé sur tous les types de périphériques. OpenVPN est un projet open-source développé pour plusieurs types de méthodes d’authentification. C’est un protocole très polyvalent qui peut être utilisé sur de nombreux périphériques différents, avec une variété de fonctionnalités, et sur n’importe quel port avec UDP ou TCP. OpenVPN offre d’excellentes performances et un chiffrement fort à l’aide de la bibliothèque OpenSSL et des protocoles TLS.
  • IKEv2 / IPSec – Sécurité du protocole Internet avec clé Internet Exchange version 2 est un protocole VPN rapide et sécurisé. Il est automatiquement préconfiguré dans de nombreux systèmes d’exploitation, tels que Windows, MacOS et iOS. Cela fonctionne très bien pour rétablir une connexion, en particulier avec les appareils mobiles. L’inconvénient est que IKEv2 a été développé par Cisco et Microsoft et qu’il ne s’agit pas d’un projet open source, comme OpenVPN. IKEv2 / IPSec est un excellent choix pour les utilisateurs mobiles qui recherchent un VPN rapide, léger, sécurisé et qui peut se reconnecter rapidement en cas de perte de connexion temporaire.
  • L2TP / IPSec – Protocole de tunneling de couche 2 est également un choix judicieux. Ce protocole est plus sécurisé que PPTP, mais il n’a pas toujours les meilleures vitesses, car les paquets de données sont à double encapsulation. Il est couramment utilisé avec les appareils mobiles et est intégré à de nombreux systèmes d’exploitation.
  • PPTP – Le protocole de tunneling point à point est un protocole VPN plus ancien et de base intégré à de nombreux systèmes d’exploitation. Malheureusement, PPTP a des vulnérabilités de sécurité connues et n’est plus considéré comme un protocole sécurisé pour des raisons de confidentialité et de sécurité.
  • WireGuard – WireGuard est un nouveau protocole expérimental qui vise à améliorer la sécurité et à améliorer les performances par rapport aux protocoles VPN existants. Bien qu’il reste en cours de développement et qu’il n’ait pas encore été audité, quelques fournisseurs de VPN le prennent en charge uniquement à des fins de test.

Chaque protocole VPN a ses propres avantages et inconvénients. OpenVPN est le plus populaire et le plus largement recommandé, car il est sécurisé, à code source ouvert et offre également de bonnes performances. Mais cela nécessite également l’utilisation d’applications tierces. L2TP / IKEv2 est également un protocole sécurisé offrant d’excellentes performances et pouvant être utilisé en mode natif sur la plupart des systèmes d’exploitation (aucune application requise), mais ce n’est pas une source ouverte.

En règle générale, la plupart des VPN vous permettent de sélectionner le protocole que vous souhaitez utiliser dans le client VPN. Lorsque vous utilisez un VPN sur des appareils mobiles, vous pouvez être limité par les protocoles VPN, en particulier avec les appareils iOS qui utilisent IKEv2 / IPSec.

Le Chiffrement

AES (Advanced Encryption Standard) est l’un des chiffrements cryptographiques les plus utilisés aujourd’hui. La plupart des VPN utilisent le chiffrement AES avec une longueur de clé de 128 ou 256 bits.

AES-128 est considéré comme sécurisé, même en considération des progrès de l’informatique quantique.

Outre AES, il existe d’autres chiffrements VPN, tels que Blowfish et Camellia, bien qu’ils soient rarement proposés par les services VPN.

VPN et journalisation

En matière de confidentialité, il convient de prêter attention aux journaux et aux stratégies de journalisation des services VPN.

Voici les différents types de journaux VPN :

  • Journaux d’utilisation (de navigation) – Ces journaux incluent essentiellement tout ce que vous faites en ligne : historique de navigation, heures, adresses IP, métadonnées, etc. Sauf si vous utilisez un VPN gratuit, votre service VPN ne tient probablement pas de journaux d’utilisation.
  • Journaux de connexion – Les journaux de connexion incluent généralement les dates, les heures, les données de connexion et parfois les adresses IP. Habituellement, ces données sont utilisées pour optimiser le réseau VPN et éventuellement traiter des problèmes d’utilisateur ou de «conditions d’utilisation». La clé ici est la lecture des petits caractères pour voir comment les données sont sécurisées et à quelle fréquence elles sont supprimées.
  • Pas de journaux – Bien que de nombreux VPN prétendent être «sans journal», seuls quelques-uns ont passés les tests avec succès en situation réelle pour prétendre véritablement être sans journalisation. Comme ExpressVPN, NordVPN ou Perfect-Privacy, que Pypo recommande.

N’oubliez pas non plus que certains services VPN prétendent, en guise d’accroche marketing sur leur page d’accueil, être sans journaux, mais précisent ensuite avec soin dans leur politique de confidentialité comment les données sont collectées. Dans certains cas même, les autorités ont obtenu des journaux de connexion auprès de fournisseurs VPN «sans journaux» tels que PureVPN et IPVanish.

VPN : Performance et Vitesse

Lorsque vous utilisez un VPN, il se passe beaucoup de choses en coulisse. Votre ordinateur chiffre et déchiffre des paquets de données, qui sont acheminés via un serveur VPN distant. Tout cela prend plus de temps et d’énergie, ce qui finira par affecter votre vitesse de connexion Internet.

Pour garantir la vitesse la plus rapide lors de l’utilisation d’un réseau VPN, il est préférable de vous connecter au serveur VPN le plus proche qui correspond à vos besoins. Par exemple, si vous êtes au Royaume-Uni et souhaitez visionner des vidéos bloquées accessibles aux États-Unis, choisir un serveur VPN à New York est préférable à un serveur de Los Angeles.

Un bon service VPN ne devrait pas affecter considérablement votre vitesse Internet. D’autre part, certains services VPN de qualité inférieure peuvent réduire considérablement votre vitesse Internet. C’est souvent le cas lorsque leurs serveurs sont surchargés d’utilisateurs.

Voici quelques conseils pour optimiser la vitesse de votre VPN :

  • Optez pour un service VPN Premium offrant de bonnes performances.
  • Connectez-vous à un serveur proche et non encombré par d’autres utilisateurs (beaucoup de bande passante disponible).
  • Essayez de modifier les protocoles VPN si les deux premières options ne fonctionnent pas.

Les vitesses VPN peuvent également être limitées par l’appareil que vous utilisez, votre réseau ou par votre fournisseur d’accès Internet limitant les connexions VPN.

Pouvez-vous utiliser un VPN pour le streaming?

En plus de la sécurité et de la confidentialité en ligne, les VPN sont également utilisés par des millions de personnes dans le monde entier pour la diffusion en continu. Un VPN déverrouille le contenu bloqué, censuré ou restreint à certaines zones géographiques.

Comment cela ?

Parce qu’un VPN vous donne la possibilité de vous connecter à Internet depuis n’importe quel emplacement de serveur VPN à travers le monde, il reste l’outil ultime pour le streaming en ligne. En vous connectant par exemple au serveur de New-York de votre service VPN, vous “entrez” sur Internet depuis New-York et non pas depuis la France. Vous êtes ainsi assimilé à un internaute américain et bénéficié donc des mêmes droits de visionnage que lui, tout en étant confortablement installé à Paris, Marseille ou Lyon.

Voici quelques utilisations de streaming populaires pour les VPN :

  • Streaming Netflix via un VPN : utiliser un bon VPN Netflix est une excellente idée, où que vous viviez. Cela permet aux personnes vivant partout dans le monde d’accéder à Netflix américain, qui propose la plus grande médiathèque.
  • Sports en streaming : certains événements / jeux sportifs sont limités à certaines régions géographiques, qui peuvent être débloquées grâce à un VPN.
  • Diffuser Kodi via un réseau privé virtuel (VPN) : l’utilisation d’un réseau privé virtuel avec Kodi est un moyen courant de déverrouiller tous les modules complémentaires et d’utiliser pleinement Kodi.

Les VPN sont également populaires pour d’autres services de streaming, tels que Hulu, Amazon Prime et BBC iPlayer. De nombreux expatriés vivant en dehors de leur pays d’origine utilisent les services VPN pour débloquer des sites Web, diffuser des add-ons et des canaux multimédias dans leur pays d’origine.

Pouvez-vous utiliser un VPN pour le torrent ?

Une autre utilisation très populaire des VPN concerne les téléchargements torrent et P2P. Lorsque vous utilisez un VPN pour le torrent, votre véritable identité et votre adresse IP seront dissimulées à des tiers.

Si vous devez partager / télécharger via Torrent alors oui, la meilleure solution est encore de le faire en utilisant un bon VPN.

Les VPN fonctionnent-ils sur les appareils Android et iOS?

Oui, vous pouvez utiliser un VPN sur les appareils Android et iOS.

Il existe trois manières différentes d’utiliser un VPN sur des appareils Android et iOS :

  1. Avec des applications VPN personnalisées. La plupart des fournisseurs proposent des applications VPN personnalisées pour les appareils Android et iOS. Elles sont généralement rapides, stables et offrent des fonctionnalités différentes.
  2. Avec des applications VPN tierces. Il existe également des applications VPN tierces populaires que vous pouvez utiliser avec votre service VPN, telles que OpenVPN pour Android, qui est gratuit et à source ouverte.
  3. Avec fonctionnalité VPN intégrée. Avec Android, vous pouvez utiliser la fonctionnalité IPSec / L2TP intégrée. Avec iOS, vous pouvez utiliser la fonctionnalité IPSec / IKEv2 intégrée. Les deux systèmes d’exploitation ont des préférences VPN dans la zone des paramètres et réglages généraux de connexion. Vous devrez importer les fichiers de configuration de votre fournisseur de réseau privé virtuel dans votre téléphone / tablette.

Bien que les VPN se soient considérablement améliorés sous iOS et Android, ils ne fonctionnent toujours pas aussi bien que sur un ordinateur. La principale raison à cela est que l’utilisation d’un VPN est un peu plus compliquée que les applications classiques, nécessitant une connexion à des serveurs externes, un chiffrement et un décryptage. Et c’est naturellement, un peu plus difficile sur un téléphone qui peut entrer et sortir de la connectivité.

Avertissement : soyez très prudent avec les applications VPN mobiles de tiers. Il existe de nombreuses applications VPN louches qui sont dangereuses et doivent être évitées. Faites vos recherches avant d’installer l’application VPN et souvenez-vous que les applications les mieux cotées dans les magasins Apple et Google Play peuvent toujours être remplies de programmes malveillants, comme expliqué dans cet article. Votre meilleur choix est encore d’utiliser les applications mobiles VPN proposées par votre fournisseur de réseau privé virtuel.

VPN et le Navigateur Tor

Les VPN et Tor sont deux outils de confidentialité offrant l’anonymat en ligne, mais ils sont très différents les uns des autres.

Tor (acronym pour The Onion Router) est à la fois un navigateur et un réseau utilisant plusieurs «sauts» pour protéger la confidentialité de ses utilisateurs. Tor a été créé par le gouvernement américain en 2002 et dépend encore largement des agences gouvernementales américaines pour son financement. Outre ce fait paradoxal, Tor soulève néanmoins quelques autres préoccupations :

  • Certains pensent que le réseau Tor a été compromis
  • Les DRM de Microsoft peuvent facilement exposer les utilisateurs de Windows sur Tor
  • L’affichage de documents PDF tout en utilisant Tor peut également nuire à votre identité.
  • Les utilisateurs de Tor sont vulnérables aux attaques de minutage de bout en bout
  • Tor est trop lent pour un usage quotidien (surtout le streaming vidéo)

Pour beaucoup de gens, le plus gros drapeau rouge chez Tor est qu’il s’agissait d’un projet du gouvernement américain et qu’il est toujours financé par le gouvernement américain aujourd’hui. Il existe également de nombreux problèmes avec les nœuds Tor malveillants. Beaucoup soupçonnent également que des agences gouvernementales exploitent des nœuds Tor à des fins de surveillance.

Malgré les risques associés à Tor, certaines personnes préfèrent encore combiner Tor avec un service VPN. Il y a plusieurs façons de le faire :

  • Se connecter à un VPN et Lancer le navigateur Tor : Cette méthode est assez basique et explicite. Utilisez simplement votre client VPN de bureau et connectez-vous à un serveur VPN, puis ouvrez le navigateur Tor et utilisez Tor comme d’habitude. Cela ne vous donnera pas de grandes vitesses, mais c’est un moyen simple d’utiliser «Tor-over-VPN».
  • Utilisez un service VPN avec des serveurs qui sortent sur le réseau Tor. Dans ce cas, vous pouvez simplement vous connecter à un serveur «Tor-over-VPN» désigné, et votre trafic quittera automatiquement le serveur VPN, sortira sur le réseau Tor, puis passera à l’Internet classique. Deux VPN offrent cette fonctionnalité : NordVPN et ZorroVPN.

Il convient également de souligner que quelques fournisseurs de VPN offrent des serveurs VPN à sauts multiples et une prise en charge en cascade tel que Perfect-Privacy.

Quel est le meilleur VPN pour moi ?

Beaucoup de gens se demandent «quel est le meilleur service VPN». La vérité est que le choix d’un VPN est un processus relativement subjectif et qu’il n’y a pas de «meilleur VPN» unique pour tous.

En fin de compte, trouver le meilleur VPN dépend surtout de vos besoins et de vos cas d’utilisation uniques. Certaines personnes peuvent vouloir un VPN offshore avec les normes de chiffrement les plus élevées et des fonctionnalités de confidentialité avancées. D’autres voudront peut-être un VPN sécurisé et convivial qui fonctionne parfaitement avec Netflix et Torrent.

Voici quelques questions pour vous aider à rechercher le meilleur VPN :

  1. De combien de confidentialité et de sécurité avez-vous besoin (modèle de menace) ?
  2. Le service VPN a-t-il des serveurs dans des pays / villes bien spécifiques ?
  3. Sur quels appareils utiliserez-vous le VPN et le fournisseur propose-t-il une prise en charge de ceux-ci ?
  4. L’application VPN est-elle bien notée en termes de simplicité et de confort d’utilisation ?
  5. Pour quoi utiliserez-vous le VPN et ce dernier prend-il en charge ces cas d’utilisation ? Par exemple: torrenting, streaming Netflix, Kodi, etc.
  6. Le service VPN journalise t-il mes données de connexion / navigation ? Ou pas ?
  7. De quelle juridiction / pays relève l’opérateur VPN ? Est-il en dehors des USA ?

Conclusion

La surveillance de masse, le suivi des entreprises et la censure en ligne sont trois facteurs qui continueront à faire augmenter l’utilisation de VPN.

Les fournisseurs d’accès à Internet bloquent de plus en plus de sites Web – du contenu réservé aux adultes aux sites de diffusion Torrent.

Les préoccupations relatives à la surveillance et à la vie privée augmentent également :

  • États-Unis : les fournisseurs d’accès Internet sont désormais en mesure d’enregistrer légalement votre historique de navigation et de vendre ces informations aux annonceurs, ou de les transmettre aux agences de surveillance.
  • Royaume-Uni : le Royaume-Uni est l’un des pires pays au monde en matière de vie privée. Les fournisseurs d’accès Internet et les compagnies de téléphone sont tenus d’enregistrer l’historique de navigation, les messages texte et les données de localisation de leurs clients. Ces données sont fournies aux agences gouvernementales britanniques et sont disponibles sans mandat.
  • Australie : à l’instar du Royaume-Uni, l’Australie a mis en place un système de rétention de données obligatoire qui oblige les télécoms à collecter des SMS, des appels et des données de connexion Internet.

Cet article vous a t-il été utile ?