» Guides » Comment fonctionne un VPN

Comment fonctionne un VPN

  • Pypo 

Un bon VPN chiffrera votre trafic Internet, cachera votre adresse IP et vous aidera à protéger votre vie privée en ligne. Trouvez tout ce que vous devez savoir sur les VPN dans ce guide complet sur les réseaux privés virtuels. Le monde est de plus en plus hostile à la protection de la vie privée en ligne. Chaque fois que vous accédez à Internet, vous risquez d’être victime de surveillance, de censure, de vol de données et d’une multitude d’autres problèmes.

Pour aggraver les choses, les gouvernements du monde entier censurent l’Internet à un rythme alarmant, entravant notre capacité à accéder à l’information et à communiquer librement entre nous.

C’est là qu’un VPN entre en jeu.

Un VPN (Virtual Private Network) est un simple logiciel que vous pouvez installer sur presque tous les appareils. Il protégera votre vie privée, vous aidera à rester en sécurité en ligne et vous donnera un accès illimité à Internet.

Plus important encore, un VPN va chiffrer vos données et cacher votre adresse IP en créant un tunnel privé à travers Internet.

Un VPN vous permet de :

  1. Cacher votre adresse IP des sites Web que vous visitez
  2. Chiffrer votre trafic de navigation
  3. Accéder à un contenu limité géographiquement
  4. Lire du contenu ou télécharger des torrents provenant d’autres pays
  5. Choisir entre plusieurs emplacements de serveurs privés
  6. Protéger vos données sur les réseaux Wifi publics

Mais comment fonctionnent exactement les VPN ? Sont-ils sûrs ? Et comment trouver le bon fournisseur de VPN ?

Ce guide complet couvre tout ce que vous devez savoir sur les VPN. Nous décortiquerons le jargon technique afin que vous puissiez utiliser un VPN en toute confiance et en toute sécurité. Vous pouvez aussi consulter notre glossaire pour en savoir plus sur chaque terme employé dans cet article.

Vous découvrirez comment les VPN fonctionnent, comment installer un VPN, comment choisir un VPN sûr, et bien plus encore.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Un réseau privé virtuel (VPN) est un logiciel utilisé pour garder votre activité Internet privée et sécurisée.

Le VPN crée un tunnel sécurisé entre votre appareil et un serveur VPN privé avant d’acheminer votre trafic vers le site Web ou l’application que vous visitez.

Cela empêche les fournisseurs d’accès Internet (FAI) et les autorités de suivre ce que vous faites en ligne. Il vous protège également contre les pirates informatiques qui cherchent à intercepter votre trafic.

Un VPN garde votre activité de navigation privée en chiffrant votre trafic Internet, en l’acheminant par un tunnel sécurisé et en masquant votre véritable adresse IP.

Selon le fournisseur de VPN que vous utilisez, vous pourrez choisir parmi des dizaines, voire des centaines d’emplacements de serveurs VPN dans le monde entier.

Cela signifie que vous pouvez tromper les sites Web en leur faisant croire que vous naviguez, que vous diffusez leur continu ou télécharger des torrents à partir d’une ville ou d’un pays spécifique qui n’est pas votre véritable emplacement.

En chiffrant votre connexion et en réacheminant votre trafic par un serveur distant, ni votre fournisseur d’accès Internet (FAI) ni personne d’autre sur le réseau ne peut surveiller votre activité sur Internet. Si quelqu’un surveille votre connexion, il ne verra que des lettres et des chiffres incompréhensibles.

Cela vous protège contre la surveillance gouvernementale, le suivi des sites Web et tout tiers malveillant qui pourrait tenter d’intercepter votre trafic.

Votre adresse IP changera et vos données de navigation ne seront pas liées à votre emplacement réel, ce qui rendra tout ce que vous faites en ligne beaucoup plus privé.

Vous n’avez pas besoin de changer de fournisseur d’accès Internet pour utiliser un réseau privé virtuel et vous n’aurez pas besoin d’acheter de nouveaux équipements comme un modem ou un routeur. L’installation et l’utilisation de votre VPN se font en ligne en quelques minutes.

Pour plus de détails sur le fonctionnement d’un VPN, vous pouvez passer directement au chapitre suivant de ce guide. Vous pouvez également passer directement à la section Comment installer un VPN.

Pourquoi aurai-je besoin d’un VPN ?

Vous pouvez compter sur un VPN pour rester anonyme en ligne, préserver votre vie privée, accéder à du contenu bloqué ou masquer votre activité. Voici les raisons les plus courantes d’utiliser un VPN :

  1. Cacher votre activité en ligne à votre gouvernement ou à votre fournisseur de services Internet

    Votre fournisseur de services Internet (FAI) peut voir tous les sites Web que vous visitez et enregistrera presque certainement cette information.

    Dans certains pays, les FAI sont tenus de recueillir et de stocker les données sur les utilisateurs pendant de longues périodes et le gouvernement est en mesure d’accéder, de stocker et de rechercher ces informations.

    C’est le cas aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et dans une grande partie de l’Europe, pour n’en nommer que quelques-uns. Vous pouvez en savoir plus sur ces lois dans notre Guide des juridictions VPN.

    Comme les VPN chiffrent le trafic Internet de votre appareil vers le serveur VPN, votre FAI ou tout autre tiers ne pourra pas espionner votre activité en ligne.

    Pour en savoir plus sur les technologies de surveillance et la question de la surveillance de masse mondiale, visitez le site de l’EFF et de Privacy International. Vous pouvez également trouver une liste mise à jour des révélations de surveillance mondiale ici.
  2. Cacher votre adresse IP des sites Web que vous visitez

    L’une des raisons les plus courantes d’utiliser un VPN est de masquer votre véritable adresse IP.

    Votre adresse IP est une adresse numérique unique attribuée par votre FAI. Tout ce que vous faites en ligne est lié à votre adresse IP, de sorte qu’elle peut être utilisée pour vous faire correspondre à vos activités en ligne. La plupart des sites Web enregistrent l’adresse IP de leurs visiteurs.

    Les annonceurs peuvent également utiliser votre adresse IP pour vous servir des publicités ciblées en fonction de votre identité et de votre historique de navigation. Lorsque vous vous connectez à un serveur VPN, vous prenez l’adresse IP de ce serveur VPN. Tout site Web que vous visitez verra l’adresse IP du serveur VPN plutôt que la vôtre.

    Vous pourrez contourner les blocages d’adresses IP et naviguer sur les sites Web sans que votre activité ne soit retracée jusqu’à vous, en tant qu’individu.
  3. Débloquer les sites Web et contourner les restrictions géographiques.

    Votre adresse IP vous relie à votre emplacement physique. Elle peut être utilisée pour bloquer l’accès à certains sites Web aux utilisateurs de certains pays.

    Certains services, comme Netflix ou Amazon Prime Video, modifient leurs bibliothèques en fonction du pays d’où vous venez. L’utilisation d’un VPN est le seul moyen fiable de contourner ces restrictions géographiques et de déverrouiller le contenu “caché”. Vous pouvez visiter nos VPN recommandés pour Netflix pour plus d’informations.

    Plus important encore, les VPN peuvent vous aider à échapper à la censure en chiffrant votre trafic et en masquant votre véritable adresse IP. Si vous voulez voir du contenu qui est verrouillé dans un autre pays ou censuré dans votre région, vous pouvez utiliser un VPN pour contourner ces restrictions.

    L’utilisation d’un VPN peut aider les citoyens à contourner les blocages de sites Web pour accéder aux médias mondiaux et communiquer librement. Dans les pays qui limitent la liberté d’expression et la liberté de la presse, un VPN peut aider les individus à s’exprimer contre le gouvernement en toute sécurité et en privé.

    Pour plus d’informations sur la censure gouvernementale, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) dispose d’un kit de sécurité pour les journalistes qui fournit des conseils sur des questions telles que l’évaluation des risques et la sécurité numérique.

    L’EFF dispose également d’une série de guides sur la sécurité numérique à l’intention des militants, des défenseurs des droits de l’homme et des journalistes.

    Vous pouvez en lire plus sur le déblocage des sites web dans notre article dédié au blocage de Netflix.
  4. Protéger vos données sur les réseaux Wifi publics.

    Lorsque vous utilisez la connexion Wifi publique dans un café, un hôtel ou un aéroport, vous mettez vos données sensibles en danger.

    L’exploitation des réseaux Wifi publics pour collecter des données est simple et incroyablement bon marché. Les criminels peuvent profiter des réseaux ouverts et non chiffrés pour voler des données importantes comme vos coordonnées bancaires, cartes de crédit, photos et autres informations personnelles.

    Les pirates informatiques ciblent de plus en plus les hôtels et les centres commerciaux à la recherche de cibles. Un récent rapport de Bloomberg explique comment certains criminels s’enregistrent dans les hôtels dans le but explicite de voler des données de valeur.

    Un excellent article fournit également un bon résumé du problème des réseaux Wifi publics. Cela comprend le populaire “Wifi Ananas” qui permet à presque tout le monde de profiter des réseaux publics pour moins de 90 euros.

    Vous pouvez protéger votre appareil en utilisant un VPN, qui va chiffrer votre trafic Internet et rendre beaucoup plus difficile pour les pirates d’intercepter et de voler vos données.

    Malheureusement, la plupart des utilisateurs restent inconscients des véritables dangers des réseaux Wifi ouverts. Si vous voyagez fréquemment et que vous devez rester en ligne, un VPN fiable est un outil de confidentialité inestimable.

    Pour plus de détails sur la protection de votre connexion Wifi publique, consultez notre guide complet sur la sécurisation du Wifi public.
  5. Arrêter l’étranglement des FAI et torrenter en toute sécurité

    Votre FAI surveille presque certainement votre activité en ligne. Si vous vivez dans un pays où il n’existe pas de lois strictes sur la neutralité du réseau, votre FAI peut même délibérément ralentir votre connexion lorsque vous effectuez des activités gourmandes en bande passante comme le téléchargement d’un gros fichier ou le torrent. C’est ce que l’on appelle l’étranglement de la bande passante.

    Le chiffrement VPN peut aider à empêcher l’étranglement du FAI, ce qui signifie que vous pouvez profiter des meilleures vitesses pour le téléchargement, le torrent, les jeux et la diffusion en continu, tout en déverrouillant le contenu du monde entier.

    Le torrent sans VPN est également très risqué. Non seulement votre adresse IP est visible par vos pairs, mais votre FAI peut également voir que vous accédez à des sites et des applications de torrents.

    Nous n’approuvons pas le téléchargement de contenu protégé par le droit d’auteur, mais l’utilisation d’un VPN est essentielle si vous voulez que vos activités P2P restent privées.

Quand devriez-vous utiliser un VPN ?

Nous recommandons d’utiliser un VPN en tout temps pour bénéficier d’une protection continue, mais il y a quelques occasions où il est particulièrement important d’utiliser un VPN.

Vous devriez utiliser un VPN si :

  • Vous êtes préoccupé par la protection de votre vie privée en ligne
  • Vous êtes dans un pays qui censure l’internet
  • Vous êtes intéressé par le streaming de contenu provenant de l’étranger
  • Vous utilisez un réseau Wifi public
  • Vous devez contourner le blocage d’un site Web basé sur l’IP
  • Vous êtes un journaliste, un militant ou un lanceur d’alerte qui traite des informations sensibles

Comment fonctionne un VPN ?

Un VPN crée une connexion Internet privée et chiffrée entre votre appareil et un serveur privé. Cela signifie que vos données ne peuvent pas être lues ou comprises par votre fournisseur d’accès Internet ou tout autre tiers. Le serveur privé envoie ensuite votre trafic sur le site Web ou le service auquel vous voulez accéder.

Si vous savez déjà comment fonctionne un VPN, vous pouvez passer directement à la section suivante de ce guide : Les VPN sont-ils sûrs ?

Schéma montrant comment un VPN fonctionne
Schéma montrant comment un VPN fonctionne

Voici comment fonctionne un VPN :

  1. Vous vous inscrivez au service VPN de votre choix. Pour obtenir des conseils sur le choix du fournisseur VPN, passez à notre section sur la façon de choisir le meilleur VPN.
  2. Installez le logiciel VPN sur votre appareil. Ce logiciel est appelé un client VPN. Il peut s’agir d’une application fournie par un fournisseur de VPN (comme ExpressVPN ou NordVPN) ou d’un logiciel tiers comme OpenVPN ou Tunnelblick.
  3. Connectez-vous à votre application VPN avec les détails de votre compte et choisissez l’emplacement d’un serveur VPN auquel vous souhaitez vous connecter.
  4. Lorsque vous cliquez sur “connecter” sur l’application VPN, le client VPN recherchera l’adresse IP du serveur VPN choisi.
  5. Le client VPN initie une connexion avec le serveur VPN. Ils échangent ensuite des données, y compris vos identifiants de connexion, afin d’établir un tunnel VPN chiffré.

    Le tunnel VPN est un lien sécurisé entre votre appareil et le serveur VPN. Le chiffrement de vos données signifie qu’elles ne peuvent pas être lues ou comprises si elles sont interceptées entre votre appareil et le serveur.

    Des observateurs extérieurs, comme votre FAI, peuvent voir que des données sont transférées, mais pas ce qu’elles sont. Vous pouvez en savoir plus sur le chiffrement VPN dans la section suivante de ce guide.
  6. Le trafic Internet de votre appareil est envoyé au serveur VPN via le tunnel VPN chiffré.
  7. Le serveur VPN déchiffre le trafic Internet de votre appareil et le transmet au site Web ou au service auquel vous essayez d’accéder. Si le VPN fonctionne comme il le devrait, le site Web ne verra que l’adresse IP du serveur VPN, et non votre adresse IP d’origine.

Chaque service VPN est fourni avec une liste d’emplacements de serveurs, et les meilleurs VPN vous permettront de choisir parmi une gamme de pays et de villes dans le monde entier.

Capture d'écran des emplacements des serveurs VPN de NordVPN dans l'application Windows
Capture d’écran des emplacements des serveurs VPN de NordVPN dans l’application Windows

Explication du chiffrement VPN

Le chiffrement est le processus d’encodage des données de sorte que seul un ordinateur avec la bonne “clé” pour les décoder, pourra les lire.

Avec un VPN, les ordinateurs à chaque extrémité du tunnel VPN chiffrent les données qui entrent dans le tunnel et les déchiffrent à l’autre extrémité. Cependant, un VPN a besoin de plus qu’une simple paire de clés pour appliquer le chiffrement.

C’est là que les protocoles VPN entrent en jeu.

Les protocoles VPN

Les protocoles VPN font référence à l’ensemble des règles et des processus qu’un client VPN suit pour établir une connexion sécurisée entre votre appareil et le serveur VPN. Le protocole VPN que vous utilisez déterminera comment votre tunnel sécurisé est réellement formé.

Selon le protocole utilisé, un VPN peut avoir des vitesses, des capacités ou même des vulnérabilités différentes. La plupart des fournisseurs de VPN vous donneront l’option du protocole que vous souhaitez utiliser.

Il existe plusieurs protocoles VPN disponibles, mais ils ne sont pas tous sûrs à utiliser. Voici une liste des protocoles VPN les plus courants et leurs risques de sécurité associés :

Le plus sécurisé : OpenVPN
C’est notre protocole VPN préféré. Il est open-source, très sécurisé et opérationnel sur presque tous les appareils compatibles VPN. OpenVPN a été bien testé et reste le standard de l’industrie. Vous devriez utiliser OpenVPN là où il est disponible.

Le très sécurisé : IKEv2/IPSec
Utilisé parallèlement à IPSec, IKEv2 est un protocole VPN plus récent et à source fermée. Il est très sécurisé, assez rapide et gère les changements de réseau avec facilité. Cela en fait le protocole idéal pour les appareils mobiles qui basculent constamment entre le Wifi et les données mobiles.

Les sécurisés mais avec quelques problèmes
L2TP/IPSec. Ce protocole est assez dépassé et comporte quelques failles de sécurité. S’il est utilisé avec le chiffrement AES, il est généralement considéré comme sûr, mais il a été suggéré que le protocole a été compromis par la NSA.

SSTP est un autre protocole VPN à source fermée. Il appartient à Microsoft et est basé sur SSL 3.0, qui est vulnérable à une attaque MITM (Homme du milieu) spécifique appelée Poodle. Bien qu’il n’ait pas été confirmé si SSTP est affecté par cette attaque, nous ne pensons pas que cela en vaille la peine.

Wireguard. Le plus récent protocole VPN à ce jour, WireGuard est prometteur mais encore en développement. Il vise à être rapide, sûr et plus facile à mettre en œuvre que les autres protocoles VPN en utilisant beaucoup moins de lignes de code. Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de version 1.0 stable, donc d’ici là, WireGuard devrait être considéré comme expérimental.

Le pas sécurisé du tout : PPTP
Vous devriez éviter le PPTP si vous le pouvez. Ce protocole dépassé n’est pas sûr à utiliser et peut être piraté en quelques minutes.

Chiffrements du cryptage

Les chiffrements font référence aux algorithmes utilisés pour chiffrer et déchiffrer les données. Alors que le protocole VPN crée le tunnel VPN, un chiffrement est utilisé pour chiffrer les données qui circulent dans le tunnel.

Le fonctionnement d’un chiffrement dépend généralement d’une information appelée clé. Sans la connaissance de la clé, il est extrêmement difficile, voire impossible, de déchiffrer les données résultantes.

Lorsqu’on parle de chiffrement, on fait généralement référence à un mélange de type de chiffrement et de longueur de clé, qui indique le nombre de “bits” dans une clé donnée.

Par exemple, Blowfish-128 est le chiffrement Blowfish avec une longueur de clé de 128 bits. De manière générale, une clé courte signifie une sécurité moyenne car elle est plus susceptible d’être violée par des attaques par force brute.

Comme c’est le cas pour les protocoles VPN, le logiciel VPN peut utiliser plusieurs chiffrements différents. Voici les chiffrements les plus populaires utilisés dans les logiciels VPN aujourd’hui :

  • AES. Comme OpenVPN l’est pour les protocoles, AES est le standard pour les chiffrements. Il est utilisé par le gouvernement américain pour les données confidentielles et est considéré comme extrêmement sûr. Vous trouverez généralement deux longueurs de clé : AES-128 et AES-256. Les deux sont considérées comme étant très sûres.
  • Blowfish. Blowfish était le chiffrement par défaut utilisé dans OpenVPN, mais il a été largement remplacé par AES maintenant. Blowfish n’est pas considéré comme aussi sûr qu’AES, et est vulnérable aux “Attaques des anniversaires“.
  • Camellia. Bien que Camellia soit très similaire à AES en termes de sécurité et de vitesse, contrairement à AES, il n’a pas été certifié par le National Institute of Standards and Technology (NIST). Il n’a pas été testé de manière aussi approfondie qu’AES et est rarement utilisé dans les logiciels VPN.

Les VPN utilisent également des poignées de main et des authentifications de hachage pour sécuriser davantage votre connexion. Vous pouvez lire tout cela, et bien d’autres détails sur les protocoles et les chiffrages VPN, dans notre guide complet sur le chiffrement VPN.

Les VPN sont-ils sûrs ?

Un VPN digne de confiance est une première étape inestimable pour protéger votre vie privée et rester en sécurité en ligne.

De nombreux services VPN populaires sont mal faits, peu fiables et même dangereux.

Le mauvais VPN peut :

  • Enregistrer votre activité de navigation
  • Échouer à chiffrer vos données
  • Partager vos données avec les autorités
  • Laisser fuir vos informations d’identification
  • Infecter votre appareil avec des logiciels malveillants

Il y a certaines questions importantes que vous devez poser afin de déterminer si un VPN est sûr ou non.

Cette section traite des dangers potentiels des logiciels VPN et explique comment vous pouvez rester en sécurité. Vous pouvez également passer directement au chapitre suivant pour savoir si les VPN sont légaux ou si vous pouvez être suivi lorsque vous utilisez un VPN.

Le VPN tient-il des journaux ?

L’un des aspects les plus importants d’un service VPN est sa politique de journalisation.

Lorsque vous utilisez un VPN, vous confiez au fournisseur de VPN l’ensemble de votre trafic Internet. Ce qui inclut votre adresse IP, tous les sites Web que vous visitez, les messages que vous envoyez et toutes vos données personnelles.

Nous avons étudié des dizaines de politiques de journalisation des services VPN les plus populaires et avons constaté que 25 % des VPN populaires enregistrent votre adresse IP d’origine. Pour plus d’informations sur les VPN qui tiennent des journaux, consultez notre guide dédié aux politiques de journalisation des VPN.

Assurez-vous de lire la politique de confidentialité de votre fournisseur VPN avant de confier vos données personnelles à la société. Si vous constatez que le VPN enregistre votre adresse IP personnelle ou vos données d’activité, évitez à tout prix ce VPN.

Les meilleurs VPN et ceux que nous vous recommandons sur pypo.eu, n’enregistrent pas :

  • vos requêtes DNS ou les sites Web visités
  • votre adresse IP d’origine
  • l’adresse IP du serveur VPN utilisé
  • votre horodatage des connexions
  • votre utilisation individuelle de la bande passante

En bref, un VPN sûr et fiable protège votre vie privée en n’enregistrant aucune donnée qui pourrait vous relier en tant qu’utilisateur à vos activités en ligne.

Malheureusement, certains VPN le font encore et les politiques de journalisation de beaucoup de fournisseurs VPN sont souvent vagues et trompeuses.

Certains fournisseurs prétendent faussement recueillir une quantité minimale de données, tandis que d’autres sont délibérément vagues quant au type de données auxquelles leur politique fait référence.

Les meilleurs fournisseurs de VPN seront complètement transparents quant au type de données qu’ils recueillent et la raison pour laquelle ces données sont nécessaires.

Ils vous diront également si le VPN partage vos données avec des tiers, y compris des annonceurs, des organismes gouvernementaux et des sociétés mères.

Assurez-vous que toutes les promesses et déclarations marketing “VPN sans journaux” que vous voyez dans les publicités sont confirmées dans la politique de confidentialité du VPN. Si vous ne pouvez pas trouver d’informations sur les données collectées sur le site Web de votre fournisseur de VPN, vous devriez aller voir ailleurs.

Où le VPN est-il basé ?

L’endroit où une société VPN est basée, autrement dit sa “juridiction” peut avoir un impact énorme sur la confidentialité de vos données personnelles.

Certains pays sont impliqués dans des alliances internationales de partage de renseignements appelées Five-Eyes, Nine-Eyes et Fourteen-Eyes. En termes de confidentialité, ces pays sont les pires endroits pour implanter une société de VPN.

Les agences de renseignement de ces pays ont le pouvoir de forcer les entreprises à enregistrer des informations privées et à les partager entre elles. Ces demandes d’enregistrement peuvent être accompagnées d’un ordre de bâillonnement qui rend illégal pour l’entreprise de divulguer publiquement ce qu’elle est obligée de faire.

Récapitulatif des alliances de renseignement et des juridictions VPN

Il n’est pas non plus sûr de recourir à un VPN dans un pays fortement censuré comme la Chine, la Russie ou la Turquie. Ces pays sont plus susceptibles de forcer les entreprises de VPN à consigner ou à censurer le contenu auquel elles ont accès par le biais du VPN.

Idéalement, un service VPN devrait être hébergé dans un pays ayant des lois strictes en matière de confidentialité et de neutralité du réseau. La juridiction ne devrait avoir aucun lien international avec des nations plus intrusives et aucun antécédent de poursuite de citoyens sur la base du contenu de leur historique de navigation.

Parmi les meilleures juridictions de VPN, on trouve les îles Vierges britanniques, les îles Caïmans, le Panama, les Seychelles et la Suisse.

Si vous recherchez un VPN de confiance basé dans l’un de ces pays, consultez nos avis sur ExpressVPN, NordVPN, PrivateVPN et Trust.Zone.

Si vous voulez en savoir plus sur les pays Five-Eyes, les juridictions VPN, et où votre VPN est basé, vous pouvez lire notre guide dédié aux juridictions VPN.

Quelle est le niveau de sécurité technique du VPN ?

Les services VPN les plus sûrs seront transparents sur les mesures techniques qu’ils ont mises en place pour protéger leurs clients et leur entreprise.

Tout service VPN digne de ce nom offrira les niveaux de chiffrement les plus récents et les plus sûrs, un large choix de protocoles et une gamme de fonctions de sécurité avancées, notamment les commutateurs d’arrêt, le tunnel partagé et l’obscurcissement.

Vous devriez toujours rechercher OpenVPN et IKEv2, car ce sont les protocoles les plus sûrs à utiliser. Si un VPN n’offre que le PPTP, alors ne l’utilisez pas.

Vous devriez également rechercher un chiffrement fort comme AES-256. Si un fournisseur de VPN n’est pas disposé à divulguer le type de chiffrement utilisé par le logiciel, alors ce n’est pas un VPN sûr.

Pour plus d’informations sur le chiffrement VPN, lisez la section précédente de ce guide ou visitez notre guide dédié au chiffrement VPN.

Est-ce que le VPN laisse fuir vos données ?

Les services VPN de faible qualité peuvent divulguer vos informations personnelles à des tiers sans que vous le sachiez. Il peut s’agir de votre emplacement, de votre adresse IP, des sites Web que vous avez visités, et plus encore.

Il va sans dire qu’il est inutile d’utiliser un VPN qui laisse fuir vos données personnelles. Dans un tel cas, même si le VPN a une politique de “zéro journal”, toute personne qui consulte votre connexion, y compris votre FAI, pourra voir votre identité ou votre activité. L’intérêt du VPN disparait ainsi complètement.

Il y a quatre types de fuites dont il faut être conscient :

  1. Les fuites d’adresse IP

    Cela se produit lorsque votre VPN ne parvient pas à masquer votre adresse IP avec l’une des siennes. Il s’agit d’un risque important pour la vie privée. Votre FAI et tous les sites Web que vous visitez seront en mesure de relier votre activité en ligne à votre véritable identité.
  2. Fuites de DNS

    Un VPN est censé router vos requêtes DNS vers ses propres serveurs DNS. Si votre VPN achemine plutôt vos demandes DNS à l’extérieur du tunnel VPN chiffré vers les serveurs DNS de votre FAI, on parle de fuite DNS. Cela expose votre activité de navigation et tous les sites Web que vous avez visités à votre FAI ou à d’autres personnes qui écoutent aux portes.
  3. Fuites WebRTC

    Le WebRTC est une technologie basée sur un navigateur qui permet aux communications audio et vidéo de fonctionner à l’intérieur des pages Web. Le WebRTC dispose de moyens astucieux pour découvrir votre véritable adresse IP même si un VPN est activé. Les meilleurs VPN bloquent les requêtes WebRTC. Vous pouvez également désactiver complètement WebRTC au niveau du navigateur.

  4. Fuites d’IPv6

    IPv6 est un nouveau format d’adresses IP, mais peu de VPN le supportent actuellement. À moins que les VPN ne prennent en charge ou ne bloquent activement l’IPv6, votre adresse IPv6 personnelle peut être exposée. C’est ce qu’on appelle une fuite IPv6.

Nous testons rigoureusement chaque VPN que nous examinons pour savoir s’il y a une fuite de vos données. Pour plus d’informations sur les types de fuites VPN, sur la manière de tester un VPN pour les fuites et sur les VPN qui fuient, consultez notre guide complet sur les fuites VPN.

Comment effectuer un test de fuite VPN

Les étapes suivantes vous montrent comment effectuer votre propre test de fuite VPN à la maison. Cela ne demande pratiquement aucune connaissance technique et vous aurez terminé en quelques minutes.

Pour effectuer un test de fuite VPN :

  1. Visitez browserleaks.com et effectuez un test de fuite lorsque votre VPN est déconnecté. Notez votre adresse IP et les adresses des serveurs DNS de votre FAI.
  2. Avant de vous connecter à un serveur VPN, assurez-vous d’activer le commutateur d’arrêt du VPN. Cela permettra d’éviter les fuites lors de déconnexions soudaines du VPN. Activez la protection contre les fuites DNS, WebRTC et IPv6 dans votre application VPN si possible.
  3. Connectez-vous à un serveur VPN et actualisez la page de test de fuite dans votre navigateur.
    Si le VPN fonctionne comme il le devrait, il affichera un chiffre différent pour votre véritable adresse IP et les serveurs DNS de votre FAI.

La capture d’écran suivante montre un test de fuite d’un serveur allemand d’ExpressVPN. Les flèches marquent les champs auxquels vous devez prêter attention :

Capture d'écran d'un test de fuite de browserleaks.com avec ExpressVPN
Test de fuite de Browserleaks.com avec ExpressVPN. Aucune fuite n’a été détectée

Si vous pouvez voir votre adresse IP d’origine ou les serveurs DNS de votre FAI au lieu de ceux de votre VPN, alors le VPN fuit.

Il existe des moyens pour réparer ces fuites, consultez notre guide des fuites pour savoir comment mais parfois, il peut être impossible de les réparer de votre côté. Si c’est le cas, il est temps de trouver un VPN plus sûr.

Le VPN contient-il des logiciels malveillants ou des outils de suivi ?

Certains des services VPN les plus populaires sur le marché sont mal faits et parfois même dangereux.

Alors que certains partageront vos informations sensibles ou laisseront fuir vos données, d’autres sont infectés par des logiciels malveillants qui peuvent causer des dommages irréversibles à votre appareil.

Les VPN gratuits d’entreprises obscures sont souvent responsables de l’hébergement de ce type de logiciels malveillants.

Nous avons testé les 50 applications VPN gratuites Android les plus populaires sur la base d’une série de critères incluant les fuites, les virus et les logiciels malveillants, les autorisations excessives et bien plus encore. Ensemble, ces applications comptent plus de 200 millions de téléchargements.

Nous avons constaté que 21 % des applications VPN gratuites testées ont renvoyé des correspondances positives lors de la recherche de virus et de logiciels malveillants.

Un rapport universitaire de 2016 a également révélé que 38 % des 283 applications Android testées contenaient une forme de logiciel malveillant et que 16 % déployaient des proxies non transparents pour manipuler le trafic HTTP.

En bref, la popularité d’une application VPN gratuite dans la boutique Apple ou Google Play Store ne garantit pas sa sécurité ou sa légitimité.

Vous en saurez plus sur les dangers des VPN gratuits dans ce guide.

Pour être sûr, recherchez les applications VPN bien connues qui ont été auditées de manière indépendante pour détecter les vulnérabilités de sécurité comme ExpressVPN, Surfshark et TunnelBear. Ne faites jamais confiance à un VPN pour vos données sans d’abord faire des recherches sur sa réputation.

Pour éviter les copies d’applications, téléchargez toujours votre logiciel VPN sur le site Web officiel du fournisseur que vous avez choisi ou sur la page de la boutique d’applications VPN.

Les VPN sont-ils légaux ?

Il est parfaitement légal d’utiliser un VPN dans la plupart des pays, y compris les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et la plupart de l’Europe. Il est important de noter, cependant, que tout ce qui est illégal sans un VPN reste illégal lorsqu’on en utilise un.

Même dans les endroits où les VPN sont légaux, certains pays ont des lois sur la surveillance intrusive et la conservation des données qui pourraient valoir la peine d’être prises en considération. Vous pouvez en apprendre davantage à ce sujet dans notre guide des juridictions VPN.

Où les VPN sont-ils illégaux ?

A notre connaissance et sauf omission ou erreur de notre part, il n’y aurait aujourd’hui que quatre pays où les VPN sont complètement illégaux :

  • La Biélorussie. Les VPN sont interdits depuis février 2015, et ceux qui en utilisent un sont passibles d’une amende non précisée.
  • L’Irak. Le gouvernement irakien a interdit les VPN en 2014 pour empêcher les organisations terroristes d’influencer le public par le biais des réseaux sociaux.
  • La Corée du Nord. En raison de la nature secrète de la Corée du Nord, on ne sait pas exactement quand les VPN sont devenus illégaux ni quelle est la peine encourue pour en avoir utilisé un.
  • Le Turkménistan. Les VPN ont été rendus illégaux en 2015 et sont activement bloqués par le gouvernement. Si vous utilisez un VPN au Turkménistan, vous risquez une amende et une “convocation” du ministère de la Sécurité nationale.

Où les VPN sont-ils limités ?

Il y a également six pays où les VPN sont très réglementés ou restreints. Vous pouvez trouver une liste complète des pays où les VPN sont illégaux ou restreints dans le tableau ci-dessous.

Vous pouvez voir les dix pays avec les restrictions VPN les plus sévères, ci-dessous.

Pays Statut VPN Réseaux Sociaux bloqués Censure Surveillance
BiélorussieIllégalModéréIntensiveIntensive
ChineRestreintIntensifIntensiveIntensive
IranRestreintModéréIntensiveIntensive
IrakIllégalModéréModéréMineure
Corée du NordIllégalIntensifIntensiveIntensive
OmanRestreintMineurIntensiveModéré
RussieRestreintModéréIntensiveModéré
TurquieRestreintModéréIntensiveIntensive
TurkménistanIllégalIntensiveIntensiveIntensive
Émirats Arabes UnisRestreintModéréIntensiveModéré

Si votre pays n’est mentionné dans aucune des listes ci-dessus, l’utilisation des VPN y est tout à fait légale.

Si vous choisissez d’utiliser un VPN dans l’un des pays mentionnés ci-dessus, il est essentiel que vous choisissiez un service VPN fiable, digne de confiance et privé.

Pouvez-vous être suivi si vous utilisez un VPN ?

Votre activité en ligne sera beaucoup plus privée avec un VPN par rapport à la navigation sur le web sans VPN. Cependant, un VPN ne vous rendra pas complètement non identifiable.

Si quelqu’un voulait sérieusement essayer de vous suivre sur Internet, votre adresse IP ne serait qu’un des aspects sur lesquels il devrait enquêter pour vous identifier.

Aujourd’hui, toute personne qui travaille, se déplace, consomme ou communique laisse des traces numériques derrière elle. Il faudrait vivre en totale autarcie et totalement isolé du reste du monde pour ne laisser aucune empreinte numérique, d’aucune sorte. L’utilisation d’Internet même avec toutes les précautions n’échappe pas à cette règle.

Même avec un VPN, vous pourriez être suivi :

  • Cookies et traqueurs. Les sites Web utilisent des cookies afin de personnaliser leurs services en fonction d’utilisateurs spécifiques. Les cookies stockent des informations que vous avez volontairement données, comme votre nom, votre sexe ou votre lieu de résidence. Ces informations peuvent être utilisées pour vous identifier, même si votre adresse IP est masquée.

    Un autre point d’inquiétude concerne les traqueurs Web qui sont intégrés dans les publicités. Ils permettent aux sites Web de fournir des publicités personnalisées en fonction de vos habitudes de navigation uniques.
  • Empreinte digitale du navigateur. Votre appareil fournit aux sites Web que vous visitez des informations détaillées sur votre système d’exploitation, votre navigateur et votre matériel. La somme de ces informations peut être utilisée pour créer une “empreinte digitale” unique.

    L’utilisation de ces données pour identifier et suivre les utilisateurs est connue sous le nom de “empreinte digitale du navigateur”. Vous pouvez en apprendre davantage sur la sécurité des navigateurs dans notre Guide des navigateurs privés.
  • Votre fournisseur de VPN. Bien que l’utilisation d’un VPN cache votre trafic à votre FAI, le fournisseur de VPN lui-même aura toujours la capacité technique de voir votre identité et votre activité. Si votre VPN collecte des journaux d’identification et partage ces informations, votre identité sera compromise.
  • Fuites d’IP, de DNS et de WebRTC. Un VPN de mauvaise qualité peut exposer votre véritable adresse IP ou vos requêtes DNS, exposant potentiellement votre identité ou votre historique Internet.
  • Empreintes digitales du trafic. Votre FAI peut voir tous les paquets de données envoyés de votre ordinateur au serveur VPN. Bien qu’il ne puisse pas dire ce que ces paquets contiennent ou vers où ils sont dirigés, il est possible d’identifier le type de trafic (c’est-à-dire les pages Web, le streaming, le P2P, etc.) envoyé en analysant le timing et la densité de chaque paquet.
  • Comportement de navigation. Bien que votre trafic soit chiffré, les sociétés Web telles que Facebook et Google sont toujours en mesure de voir votre activité en ligne. Si vous êtes connecté à ces entreprises pendant que vous surfez sur le Web, un VPN ne les empêchera pas de vous surveiller ou de vous associer à votre adresse IP du VPN.

Comment puis-je garder mon activité privée ?

Pour maximiser votre confidentialité et votre sécurité lorsque vous utilisez un VPN, vous devez modifier vos habitudes de navigation. Évitez tout comportement qu’un spectateur pourrait utiliser pour déduire votre identité.

Voici les règles les plus importantes pour préserver votre vie privée :

  1. Choisissez un service VPN fiable qui ne conserve aucun journal de votre activité et qui a été testé pour les fuites. Assurez-vous que votre VPN est doté d’un coupe-circuit pour éviter que votre identité ne soit exposée si votre connexion tombe.
  2. Activez votre VPN avant de lancer un programme ou d’accéder à un site Web.
  3. Utilisez un navigateur Web distinct, axé sur la confidentialité, comme Firefox, Iridium ou IceCat pour toute navigation sur le VPN. Effacez les cookies et la mémoire cache du navigateur avant chaque session VPN.
  4. Envisagez d’installer des extensions de navigateur qui protègent la vie privée pour aider à bloquer les publicités et les scripts de suivi. Privacy Badger, uBlock, Decentraleyes et NoScript sont tous de bonnes options.
  5. Évitez de naviguer lorsque vous êtes connecté à un réseau social, à un compte Google, Apple ou Microsoft. N’utilisez pas Google Search (DuckDuckGo, Startpage ou Qwant sont de bonnes alternatives).
  6. Évitez d’utiliser la vérification mobile en 2 étapes lorsque vous êtes connecté à votre VPN.
  7. Si vous faites des achats en ligne, utilisez les crypto-monnaies lorsque celles-ci sont disponibles. Votre carte de débit ou votre compte PayPal vous identifiera.
  8. Désactivez la fonction de données de localisation GPS de votre smartphone.
  9. Envisagez d’utiliser le navigateur Tor si vous êtes extrêmement préoccupé par l’anonymat. Vous pouvez en lire plus sur Tor plus tard dans ce guide.

Si vous gardez tout ce qui précède à l’esprit, un bon VPN avec une politique de journalisation respectueuse de la vie privée vous rendra beaucoup plus difficile à suivre par rapport à votre empreinte en ligne. Votre FAI en particulier aura beaucoup de mal à savoir quels sites web vous avez visités.

Comment choisir un VPN ?

Il y a un monde de différences entre les VPN. Comme nous l’avons mentionné, certains fournisseurs de VPN peuvent même mettre en péril la confidentialité et la sécurité qu’ils sont censés protéger.

Sans les bonnes informations, de nombreux utilisateurs sont obligés de faire leur choix de VPN sans beaucoup de clarté. Si vous avez déjà choisi votre fournisseur, vous pouvez passer directement à la section suivante sur la façon d’installer un VPN.

Lors du choix d’un VPN, il est important de se renseigner sur les points suivants :

  • Combien coûte-t-il ?
  • Quel est son niveau de sécurité ?
  • Quels sont les appareils pris en charge ?
  • Quelle est sa vitesse ?
  • Fonctionne-t-il avec les services de streaming ?
  • Peut-il vaincre la censure ?

N’oubliez pas que le bon VPN pour une personne peut ne pas être le bon VPN pour vous. Si vous souhaitez voyager en Chine, par exemple, vous aurez besoin d’un VPN avec un chiffrement fort et des fonctionnalités avancées comme l’obscurcissement. Cependant, si vous vous préoccupez principalement du streaming ou du torrent, vous aurez besoin d’un VPN avec des vitesses rapides.

Si vous souhaitez un VPN fiable et complet, lisez nos meilleures recommandations VPN. Si vous avez déjà choisi un fournisseur VPN, vous pouvez passer au chapitre suivant sur l’installation d’un VPN.

Voici les principaux facteurs dont vous devez tenir compte pour choisir un fournisseur de services VPN.

1. Combien coûte le VPN ?

Vous savez combien vous voulez dépenser pour un VPN, il est donc inutile de choisir un service qui est bien au-delà de vos moyens.

Un service VPN de haute qualité coûtera généralement environ 10 € par mois si vous payez sur une base mensuelle. Ce coût peut descendre jusqu’à 40 € par année si vous êtes prêt à payer d’avance.

Si vous devez utiliser un VPN gratuit, assurez-vous de lire la section Puis-je utiliser un VPN gratuitement ? plus loin dans ce guide. Il y a certains inconvénients et dangers dont vous devez être conscient sur le marché des VPN gratuits.

2. Quel est son degré de sécurité ?

Une fois que vous avez décidé du montant que vous êtes prêt à dépenser pour un abonnement VPN, il est essentiel de trouver un VPN sûr.

Considérez tous les points mentionnés dans le chapitre Les VPN sont-ils sûrs ? de ce guide. En résumé, vérifiez que votre VPN est sûr avec :

  • Une politique et une juridiction d’enregistrement respectueuses de la vie privée
  • Des protocoles VPN et un cryptage solides
  • Pas de fuites d’IP, de DNS ou de WebRTC
  • Un commutateur d’arrêt VPN
  • Aucun malware
  • Pas de permissions intrusives ou d’accès de tiers

3. Quels sont les appareils pris en charge par le VPN ?

Maintenant que vous disposez de plusieurs VPN sûrs, vous devez trouver les services qui fonctionnent sur les appareils que vous voulez protéger.

Avez-vous un ordinateur Windows ou Mac ? Un Android ou un iPhone ? Voulez-vous couvrir les appareils de streaming et les consoles de jeux ? Combien d’appareils devez-vous couvrir ?

Assurez-vous de choisir un VPN qui prend en charge les appareils que vous devez protéger.

La façon la plus simple d’utiliser un VPN sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette est d’installer une application personnalisée à partir du site Web du VPN. Certains VPN fournissent également des applications personnalisées pour la clé TV Amazon Fire. Il est important de noter, cependant, que certains services ont une limite sur le nombre d’appareils que vous pouvez connecter au VPN simultanément.

Si vous voulez protéger tout appareil au-delà de cette limite, vous devrez installer votre VPN au niveau du routeur, qui à son tour chiffrera tout le trafic Internet des appareils qui y sont connectés.

4. Quelle est la vitesse du VPN ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, les VPN ralentissent quelque peu la vitesse d’Internet grâce au chiffrement et au tunnel, mais certains sont plus lents que d’autres.

Si vous utilisez un VPN pour un streaming, un torrent ou un jeu, vous aurez besoin d’un VPN rapide capable de suivre vos activités. Pour plus de conseils sur les vitesses VPN, vous pouvez lire nos recommandations des VPN les plus rapides.

5. Où sont situés les serveurs du VPN ?

Si vous cherchez à contourner la censure ou les restrictions géographiques, vous devez vous assurer que votre VPN dispose de serveurs situés dans les pays dont vous avez besoin. Par exemple, si vous voulez accéder à du contenu d’actualités uniquement aux États-Unis, vous aurez besoin d’un VPN dont les serveurs sont situés aux États-Unis.

De même, si la vitesse est une priorité, vous devez vous assurer que votre VPN a un serveur près de votre emplacement physique. Plus les serveurs sont proches, plus vos vitesses seront élevées.

Consultez le site Web du fournisseur de VPN que vous avez choisi ou nos avis pour savoir où se trouvent les serveurs de votre VPN.

6. Est-ce qu’il fonctionne avec les services de streaming et BitTorrent ?

Si vous prévoyez d’utiliser des services de streaming comme Netflix ou d’utiliser votre VPN pour le torrent, vous aurez besoin d’un VPN qui fonctionne sans effort avec chaque service.

Vous devriez choisir un VPN pour vos besoins particuliers. Les VPN qui fonctionnent avec Netflix ne fonctionnent pas tous avec Hulu ou Amazon Prime Video, par exemple. De même, les VPN compatibles avec le streaming ne permettent pas toujours le trafic P2P.

Consultez les sections sur le streaming et le torrenting dans ce guide pour en savoir plus.

7. Est-ce qu’il fonctionne dans les pays à forte censure?

Si vous vivez ou voyagez dans un pays fortement censuré qui bloque activement le trafic VPN, vous devrez choisir un service VPN qui utilise des techniques spéciales pour contourner les censeurs.

Nous appelons ces techniques spéciales des outils d’obscurcissement. Parfois, on les appelle aussi des protocoles “furtifs”.

Les outils d’obscurcissement brouillent généralement le trafic VPN pour qu’il ressemble au trafic HTTPS, ce qui le rend plus difficile à détecter.

Si le VPN n’est pas livré avec ces outils, il est peu probable qu’il fonctionne en Chine, et il ne devrait pas non plus être votre premier choix pour d’autres pays à forte censure comme l’Iran ou les Émirats Arabes Unis.

Si vous cherchez un VPN qui utilise des outils d’obscurcissement, ExpressVPN, Perfect Privacy et VyprVPN sont tous de bonnes options.

8. Prendre votre décision

Un VPN de haute qualité offrira de grandes vitesses, des fonctionnalités avancées, et n’enregistrera, ne partagera ou ne vendra jamais vos données sans la base légale appropriée.

Assurez-vous de faire des recherches sur la sécurité technique, le modèle économique, la juridiction et la politique de confidentialité de votre VPN. Si le fournisseur de VPN n’est pas en mesure de répondre à toutes ces questions, vous ne devriez pas lui faire confiance.

Faites des recherches sur la réputation de votre fournisseur et n’utilisez jamais un VPN avec lequel vous n’êtes pas entièrement à l’aise. Si vous êtes vraiment préoccupé par la sécurité, le rendement et la confidentialité, vous devriez utiliser un VPN par abonnement qui a été testé et évalué de façon indépendante.

Comment puis-je installer un VPN ?

Il existe de nombreuses façons d’installer un VPN sur votre appareil, et le processus diffère selon le type d’appareil en question. La méthode de loin la plus simple et la plus courante est de télécharger une application personnalisée directement de votre fournisseur de services VPN.

La plupart des VPN commerciaux auxquels vous pouvez vous abonner viennent avec des applications personnalisées pour Windows, MacOS, Android et iOS, mais certains fournissent également des applications natives pour les routeurs et les appareils de streaming comme Amazon Fire TV Stick.

Pour installer un VPN en utilisant une application personnalisée :

1. Acheter un abonnement VPN

Et vérifier votre compte par e-mail. Nous utiliserons NordVPN comme exemple.

Capture d'écran des options d'abonnement NordVPN
Capture d’écran des options d’abonnement NordVPN

2. Télécharger le logiciel VPN

A partir du site Web de votre fournisseur VPN ou cliquer sur le Google Play Store ou l’Apple App Store pour les appareils Android et iOS. Cliquer sur les invites d’installation et accepter les Conditions d’utilisation.

Capture d'écran de l'écran de téléchargement de NordVPN
Capture d’écran de l’écran de téléchargement de NordVPN

3. Connectez-vous à l’application VPN

En utilisant les informations d’identification de votre compte.

Capture d'écran de l'écran de connexion de NordVPN pour Windows
Capture d’écran de l’écran de connexion de NordVPN sous Windows

4. Aller dans le menu des paramètres VPN

Et activer l’interrupteur d’arrêt du VPN et le blocage des fuites si disponible. Sélectionner le protocole VPN de votre choix. Nous préférons OpenVPN.

Capture d'écran des préférences de NordVPN pour Mac
Capture d’écran des préférences de NordVPN pour Mac

5. Retourner à l’écran principal de l’application

Sélectionner un emplacement de serveur VPN dans la liste des emplacements.

Capture d'écran de la liste des serveurs NordVPN
Capture d’écran de la liste des serveurs NordVPN

6. Cliquer sur le bouton de connexion

Vous serez maintenant connecté à un serveur VPN dans l’emplacement choisi.

Il est important de noter que tous les services VPN ne sont pas livrés avec des applications personnalisées pour chaque appareil. Cependant, vous pouvez toujours utiliser votre VPN sur un appareil différent si votre VPN supporte la configuration manuelle.

La configuration manuelle peut être un processus compliqué, mais si vous suivez les instructions fournies sur le site Web de votre fournisseur VPN, vous ne devriez pas avoir de problème pour configurer votre appareil.

La plupart des appareils ont une prise en charge VPN intégrée, ce qui signifie que tout ce que vous avez à faire est de télécharger les fichiers de configuration du service VPN sur le client intégré. Vous pouvez généralement trouver le client dans les paramètres réseau.

Si vous souhaitez utiliser OpenVPN, vous devrez télécharger une application tierce comme le logiciel client d’OpenVPN et ensuite télécharger les fichiers de configuration du service VPN.

Il est aussi possible de mettre en place votre propre serveur VPN à la maison, mais c’est un processus compliqué avec beaucoup de marge d’erreur. Les serveurs VPN faits maison ne sont pas idéaux pour accéder à du contenu restreint ou pour votre confidentialité en ligne car votre FAI peut toujours enregistrer vos activités en ligne.

Puis-je utiliser un VPN gratuitement ?

Il y a beaucoup de VPN gratuits sur le marché, mais la plupart d’entre eux sont, au mieux, limités et au pire, dangereux.

Si vous décidez d’utiliser un VPN gratuit, attendez-vous à :

  • Des plafonds de données mensuels
  • Un choix de serveurs limité
  • Des vitesses lentes
  • D’éventuels abus de vos données personnelles
  • Pas de technologie pour contourner la censure
  • Pas de serveurs pour débloquer les services de streaming

Le véritable coût des VPN gratuits

Les services VPN peuvent monétiser vos données de manière inattendue. Il est coûteux de développer et d’exploiter un VPN fiable, et de nombreux services gratuits ou à faible coût choisissent de subventionner le prix de l’abonnement avec les revenus d’autres sources.

Si vous ne payez pas du tout pour votre service VPN, il est probable qu’une certaine forme de collecte, de partage ou de vente de données se produise afin de couvrir le coût du produit.

Bon nombre de ces services gratuits dépendent aussi fortement de la publicité, ce qui est loin d’être idéal pour la protection de la vie privée.

Nous avons fait beaucoup de recherches sur les VPN gratuits et avons découvert un certain nombre de failles inquiétantes en matière de protection de la vie privée.

Nos enquêtes ont révélé que certains des VPN gratuits les plus populaires sur le marché ont des liens secrets avec la Chine continentale, tandis que 83 % des applications VPN gratuites Android les plus populaires comportent des permissions excessives avec un potentiel d’abus de la vie privée.

La lecture des politiques de confidentialité de la plupart des VPN gratuits n’offre pas d’espoir non plus. Certains VPN gratuits, comme HolaVPN, enregistrent tout ce que vous faites en ligne.

Il va sans dire qu’aucune de ces découvertes n’offre une perspective très positive sur les VPN gratuits. Si vous décidez d’utiliser un service VPN gratuit, procédez avec prudence.

Pour plus d’informations sur les dangers des VPN gratuits, vous pouvez lire notre enquête sur les applications VPN gratuites.

Si vous ne pouvez pas vous permettre ou ne voulez tout simplement pas dépenser d’argent pour un VPN, nous avons également établi une liste des services VPN gratuits les plus sûrs actuellement disponibles.

VPN “Freemium”

En général, les VPN “Freemium” sont plus sûrs que les services totalement gratuits. Ces fournisseurs de VPN offriront un essai gratuit ou un service restreint ainsi qu’une version payante beaucoup plus étendue.

Les VPN Freemium gagnent leur argent grâce au produit payant, ce qui leur permet de fournir un service gratuit limité. Les fournisseurs de VPN qui offrent des produits “freemium” comprennent Windscribe, ProtonVPN et Tunnelbear.

Les VPN freemium ont tendance à :

  • Appliquer des plafonds de données mensuels
  • Limiter les choix d’emplacement des serveurs
  • Limiter les vitesses
  • Ne pas supporter les services de streaming comme Netflix
  • Interdire tout trafic P2P
Capture d'écran du produit ProtonVPN "freemium"
Capture d’écran du produit ProtonVPN “freemium”

Combien coûte un VPN ?

Le prix des abonnements VPN varie considérablement, et le prix d’un service VPN n’est pas nécessairement égal au niveau de qualité qu’il offre.

Les sociétés de VPN ont tendance à offrir des rabais pour les abonnements plus longs. Un mois de service peut coûter 10 €, mais si vous souscrivez à un abonnement d’un an, vous pouvez obtenir une réduction de 50 % sur le prix mensuel.

Sachez que vous devez généralement payer le coût total de l’abonnement à l’avance, ce qui peut sembler cher et ne pas convenir à tous les budgets.

En général, les VPN les moins chers ont tendance à coûter entre 4 et 8 € par mois et les plus chers entre 10 et 15 € par mois.

Questions Fréquemment Posées

Maintenant que nous avons couvert les bases, la partie suivante tente de répondre aux questions les plus courantes que nous recevons sur l’utilisation d’un VPN.

Est-ce que les VPN ralentissent Internet ?

Tous les VPN vont ralentir vos vitesses Internet dans une certaine mesure. Avec les meilleurs VPN, cependant, cet impact sera négligeable.

Fondamentalement, un VPN fonctionne en détournant votre trafic Web par ses propres serveurs. Comme tout voyage, les déviations le ralentissent et c’est exactement ce qui arrive à vos vitesses Internet lorsque vous utilisez un VPN.

Le chiffrement peut également augmenter le temps nécessaire pour charger des sites ou télécharger des fichiers. Plus le chiffrement est fort, plus le délai est long.

Pour maximiser la vitesse de votre VPN :

  1. Choisir un serveur VPN près de votre emplacement physique.
    Plus le serveur VPN que vous choisissez est proche, moins il affectera votre vitesse Internet. C’est pourquoi il est important de vérifier la liste complète des emplacements de serveur fournie par un fournisseur de VPN avant de vous inscrire.
  2. Choisir un serveur VPN avec la charge la plus faible.
    Certaines applications VPN vous indiquent le niveau d’occupation d’un serveur en utilisant un pourcentage de “charge”. Plus la charge du serveur est élevée, plus le nombre d’utilisateurs connectés à ce serveur est important. Un serveur encombré fournira des vitesses plus lentes.
  3. Modifier le protocole VPN.
    Parfois, changer le protocole VPN utilisé peut augmenter les vitesses que vous expérimentez. Essayez de basculer entre OpenVPN TCP et UDP, ou d’utiliser IKEv2, un protocole rapide particulier. Mais ne faites pas de compromis sur la sécurité. Bien que les protocoles et les chiffrements les plus faibles aient tendance à être plus rapides, ils mettent en danger votre sécurité et votre confidentialité en ligne.

En fin de compte, si vous utilisez un VPN lent, il n’y a pas grand chose que vous puissiez faire pour accélérer les choses. Si la vitesse est une priorité, n’oubliez pas de consulter nos recommandations pour les VPN les plus rapides.

VPN d’entreprise et VPN personnel : quelle est la différence ?

Vous avez peut-être entendu parler des VPN dans un contexte professionnel. Il existe deux principaux types de services VPN : les VPN d’entreprise (ou professionnels) et les VPN personnels (ou individuels).

Bien que la technologie soit très semblable, la raison pour laquelle vous utilisez un VPN d’entreprise est très différente de la façon dont vous utiliseriez un VPN personnel en dehors du travail.

Les VPN d’entreprise permettent aux employés d’accéder au réseau du bureau à distance et de façon sécurisée. Cela permet aux employés d’accéder aux dossiers du réseau, aux imprimantes, aux sites intranet, aux serveurs et aux bases de données depuis l’extérieur de l’entreprise.

Le trafic Internet est chiffré entre l’appareil de l’utilisateur et le serveur VPN du bureau, ce qui empêche les tiers d’intercepter le trafic.

Cependant, votre trafic Internet est toujours soumis à la politique de votre entreprise, ce qui signifie que votre employeur peut toujours voir ce que vous faites en ligne, même si vous n’êtes pas physiquement au bureau.

D’un autre côté, les VPN personnels, ceux que nous testons et examinons, sont légèrement différents.

Les VPN des consommateurs sont généralement utilisés par des personnes qui n’ont pas besoin d’un accès à distance aux fichiers sur un réseau domestique ou professionnel. Ils sont généralement utilisés pour des raisons de confidentialité et de sécurité personnelle, et pour contourner les géo-blocages en ligne.

Contrairement aux VPN d’entreprise, vous pouvez utiliser un VPN personnel pour accéder à du contenu provenant de centaines de pays différents en utilisant un ensemble d’adresses IP différentes.

Votre trafic est toujours chiffré et si vous utilisez un service VPN de confiance, personne ne peut lire votre trafic Internet. Cependant, vous ne pourrez pas accéder à distance à des fichiers spécifiques à un réseau d’entreprise.

Vous ne trouverez aucun avis sur les VPN d’entreprise sur ce site Web. Nous ne nous intéressons qu’aux VPN de consommateurs.

Puis-je utiliser un VPN avec BitTorrent ?

Oui, vous pouvez et devez utiliser un VPN pour le torrent.

Lorsque vous torrentez, votre adresse IP est visible par les autres pairs. Votre FAI peut également suivre ce que vous faites en ligne, bloquer les sites de torrents et de partage de fichiers et même réduire votre vitesse.

L’utilisation d’un VPN permet de garder vos activités de torrents privées et d’éviter les ralentissements et la censure des FAI.

Cependant, tous les VPN ne permettent pas le trafic P2P. Certains ont une tolérance zéro pour le torrent, et d’autres imposent des restrictions à certains serveurs VPN. Si vous avez besoin d’utiliser un VPN pour le torrent, lisez nos recommandations VPN.

Il est à noter que certains utilisateurs peuvent torrenter via Kodi, une application de lecteur multimédia gratuite et open-source. Les mêmes VPN que nous avons recommandés pour le torrent sont aussi d’excellents choix pour protéger le trafic de Kodi.

Puis-je utiliser un VPN pour regarder Netflix ?

En plus de tous leurs avantages en termes de confidentialité et de sécurité, les VPN vous permettent également de déverrouiller le contenu en streaming restreint. Cela inclut Netflix.

Lorsque vous utilisez un VPN, vous assumez l’adresse IP et l’emplacement du serveur VPN auquel vous êtes connecté. Cela vous permet de regarder le contenu de ce pays ou de cette région.

Avec Netflix en particulier, ce n’est pas toujours aussi simple que de se connecter à un autre serveur VPN et d’avoir un accès instantané à toutes vos émissions préférées.

C’est parce que Netflix bloque activement les adresses IP des VPN. Techniquement, c’est contre les termes et conditions d’utilisation de Netflix de visionner du contenu en dehors du “pays dans lequel vous avez établi votre compte“.

Les utilisateurs sont censés accéder à Netflix “seulement dans les endroits géographiques où nous offrons [le] service et avons autorisé un tel contenu.

Heureusement, il existe plusieurs VPN de qualité qui contournent ce blocage et débloquent Netflix, vous permettant de regarder le contenu des bibliothèques du monde entier. Ces services VPN travaillent dur pour faire apparaître de nouvelles adresses IP dès que Netflix bloque les adresses IP précédentes.

Un VPN ne vous permet cependant pas de regarder Netflix gratuitement. Vous devrez quand même payer un abonnement pour accéder au service de streaming. C’est la même situation pour d’autres services de streaming populaires comme Hulu, Disney, Amazon Prime Video, MyCanal et BBC iPlayer.

En bref, l’utilisation d’un VPN avec Netflix vous permettra de :

  • Streamer en toute sécurité
  • Déverrouiller le contenu d’autres régions géographiques

Nous testons régulièrement les VPN sur notre site web pour vérifier s’ils fonctionnent avec les services de streaming les plus populaires ou non.

Si vous cherchez un VPN pour le streaming, assurez-vous d’en obtenir un qui fonctionne avec vos services préférés. Voir nos recommandations ici.

Ai-je besoin d’un VPN sur mon téléphone ?

Si vous êtes soucieux de protéger votre vie privée, vous avez besoin d’un VPN sur votre smartphone. L’utilisation d’un VPN sur votre téléphone est aussi essentielle que la protection de votre ordinateur de bureau, que vous soyez à la maison ou en déplacement.

En fait, la demande mondiale d’applications VPN mobiles augmente rapidement. Le nombre de VPN mobiles téléchargés dans le monde entier a augmenté de plus de 50% ces deux dernières années. Entre 2018 et 2019, plus de 480 millions d’applications VPN mobiles ont été téléchargées.

Un bon VPN empêche les pirates de voler vos informations privées sur les réseaux publics par exemple. Il empêche également votre FAI de conserver les journaux des sites Web que vous visitez sur votre smartphone.

Ceci dit, prenez garde qu’il est très difficile de rendre votre smartphone totalement anonyme. Vous êtes probablement toujours connecté à votre compte Apple ou Google lorsque vous l’utilisez, ce qui vous permet d’établir un lien concret avec votre identité lorsque vous utilisez d’autres applications et services.

Si vous devez choisir un VPN pour votre smartphone, consultez notre guide sur les meilleurs VPN pour mobile Android ou iPhone.

Vous pouvez également utiliser ces applications VPN sur les tablettes Android et iPad.

Puis-je utiliser un VPN sans Wifi ?

Tant que votre appareil est connecté à Internet, vous pouvez utiliser un VPN. Cela signifie que vous pouvez vous connecter à un VPN lorsque vous êtes sur une connexion 3G ou 4G.

Du point de vue de la sécurité, la nécessité de le faire n’est pas aussi grande, mais on n’est jamais trop sûr. L’utilisation d’un VPN avec des données mobiles vous permettra toujours d’usurper votre position et de cacher votre activité en ligne à votre opérateur mobile.

Un VPN est-il mieux qu’un proxy ?

Les VPN et les serveurs proxy peuvent tous deux aider à cacher votre adresse IP et à accéder à un contenu restreint.

Bien que les deux outils vous connectent à un serveur distant et masquent votre emplacement, le niveau de confidentialité, de sécurité et d’anonymat qu’ils offrent varie énormément.

Le principal avantage de l’utilisation d’un serveur proxy est que vous ne vous connectez pas directement aux sites Web que vous visitez. Le serveur proxy se connectera au site Web en votre nom, récupérera le contenu de la page Web, puis vous transmettra ces informations.

S’il est configuré correctement, cela signifie que les sites Web ne pourront pas voir votre adresse IP personnelle. Au lieu de cela, ils verront l’adresse IP et l’emplacement du serveur proxy, en gardant votre emplacement réel secret.

Les serveurs proxy sont souvent peu fiables, manquent de fonctionnalités avancées et peuvent même nuire à votre vie privée.

Les proxies ne sont pas considérés comme des outils de protection de la vie privée. Bien qu’ils puissent dissimuler votre adresse IP, la plupart d’entre eux ne chiffrent pas votre trafic. Toute personne qui consulte vos données avant qu’elles n’atteignent le serveur du proxy, votre fournisseur de services Internet, par exemple, peut voir exactement ce que vous faites.

Vous devriez utiliser un proxy si :

  • Vous avez besoin de contourner rapidement une restriction géographique.
  • Vous n’êtes pas préoccupé par votre vie privée ou votre anonymat.
  • Vous ne transférez pas de données personnelles sensibles.
  • Vous devez rapidement éviter le blocage d’un site web basé sur l’IP.

Les réseaux privés virtuels (VPN), en revanche, créent un tunnel chiffré et sécurisé entre votre appareil et le site Web ou l’application que vous visitez. Votre trafic Web sera acheminé vers un serveur privé de votre choix, puis vers le site Web ou l’application que vous souhaitez visiter.

Un VPN protégera et redirigera tout le trafic provenant de votre appareil, et non seulement le trafic provenant de la fenêtre de votre navigateur.

Plus important encore, un VPN va également chiffrer votre trafic Internet et empêcher des tiers d’espionner votre activité de navigation. C’est pour cette raison que les VPN sont considérés comme des outils de protection de la vie privée avant tout.

Si vous avez besoin de contourner rapidement le blocage d’un contenu et que vous n’essayez pas de cacher vos données à qui que ce soit, vous pouvez coller l’URL dans un proxy HTTPS et accéder à cette page en une seule fois.

Cela dit, les proxies sont souvent peu fiables, manquent de fonctionnalités avancées et peuvent même porter atteinte à votre vie privée. Il ne serait pas malin d’utiliser un proxy gratuit et de supposer que personne ne regarde ce que vous faites.

Bien qu’ils ne soient pas les meilleurs pour la protection de la vie privée, ils sont excellents si vous ne traitez pas de données sensibles.

Est-ce que Tor est la même chose qu’un VPN ?

Tor et les VPN offrent tous deux une navigation privée, mais ils ne sont pas les mêmes.

Le réseau Tor, souvent appelé simplement “Tor” est un système gratuit, open-source conçu pour permettre des communications anonymes sur le web.

Le Réseau Tor anonymise votre activité en ligne en chiffrant vos communications et en les faisant rebondir aléatoirement à travers un réseau global de points d’accès, ou “nœuds”, qui sont tous maintenus par des volontaires.

La façon la plus courante d’utiliser Tor est par le biais du navigateur Tor. C’est une application gratuite, basée sur Firefox, qui peut être téléchargée et installée sur votre ordinateur.

Capture d'écran prise depuis le navigateur Tor.
Capture d’écran du navigateur Tor

Contrairement à la plupart des services VPN, pour lesquels vous devez payer, Tor est gratuit et open-source, sans autorité centrale.

Tor est utilisé par les journalistes, les activistes et les lanceurs d’alertes comme un outil de protection de la vie privée. Tor permet également aux utilisateurs d’accéder à des parties du web qui ne sont pas indexées par les moteurs de recherche. C’est ce qu’on appelle le dark web. Cette partie cachée du web est connue pour ses sites .onion.

En bref, le Réseau Tor vous permet de :

  • Cacher votre adresse IP des sites web que vous visitez
  • Accéder à des domaines .onion “cachés”
  • Anonymiser votre activité en ligne
  • Communiquer de manière confidentielle

Bien qu’il y ait toujours des raisons légitimes pour utiliser Tor, nous recommandons d’utiliser un VPN dans la majorité des cas. Voici pourquoi :

  1. Tor est lent
    Les données dans le réseau Tor sont acheminées à travers de multiples nœuds aléatoires et sont chiffrées et déchiffrées plusieurs fois. Cela signifie que Tor est très lent. Tor n’est pas un bon choix pour regarder des vidéos de haute qualité en streaming, pour le partage de fichiers P2P, ou pour tout autre chose qui nécessite une connexion haut débit.
  2. Tor ne protège que le trafic du navigateur web
    Sans configuration manuelle, Tor ne protège que le trafic à l’intérieur du navigateur Tor. Cela laisse le trafic de toutes les autres applications et services exposé. En revanche, les VPN redirigent et chiffrent tout le trafic de votre appareil.
  3. Complexité
    Contrairement à un VPN, vous ne pouvez pas juste “activer” le navigateur Tor et cacher votre adresse IP. Si vous ne configurez pas votre navigateur correctement et modifiez vos habitudes de navigation, il est incroyablement facile de révéler votre véritable adresse IP.
  4. Une attention malvenue
    Comme vous le savez peut-être déjà, Tor a la réputation d’attirer ceux qui sont très désireux d’éviter la détection. Cela inclut les journalistes et les dénonciateurs, mais aussi les criminels. Votre FAI peut voir que vous utilisez Tor même s’il ne sait pas ce que vous faites. Pour cette raison, l’utilisation fréquente de Tor peut potentiellement vous marquer pour la surveillance.

Si vous voulez en savoir plus sur la façon de rester en sécurité sur Tor, lisez notre guide sur l’anonymat avec Tor.

Les VPN en valent-ils la peine ?

Un bon VPN devrait être considéré comme un investissement valable pour votre sécurité, votre vie privée, et votre liberté, pour éviter des pertes de données coûteuses, accroître vos capacités de navigation, et protéger votre droit à la vie privée.

Nous utilisons et testons minutieusement chaque VPN recommandé sur notre site Web et nous nous assurons de tenir nos recommandations à jour afin que vous puissiez prendre une décision éclairée. Pour plus d’informations sur notre méthodologie, vous pouvez lire tout sur la façon dont nous examinons les VPN ici.

Cet article vous a t-il été utile ?

Nous avons créé ce site Web pour vous fournir des informations honnêtes, utiles et à jour sur les solutions existantes de confidentialité et de sécurité en ligne. Les guides et outils présents vous aideront à contrecarrer les plans de toutes les entreprises et entités gouvernementales qui pillent vos données personnelles et foulent votre vie privée. Nous suivre sur Mastodon